[INTERNATIONAL] Le crowdfunding déploie ses ailes au Japon

0

japon

À l’occasion du lancement de la Japan Expo du 7 au 10 juillet au Parc des Expositions à Paris, Good Morning Crowdfunding veut vous faire voyager en Asie de l’Est dans le « pays du Soleil-Levant » pour faire un petit aperçu du crowdfunding au Japon.

Après la crise financière de 2008, le Japon s’approprie petit à petit le crowdfunding. En 2013, c’était 5,1 milliards de dollars qui ont été levés via des plateformes de financement participatif, selon le rapport de la société de recherche Massolution. Aujourd’hui des plateformes comme Readyfor et Campfire , toutes deux lancées en 2011, deviennent connues du grand public. Si le crowdfunding au Japon a une croissance plus lente qu’aux États-Unis, il y a une très bonne raison à cela. À ses débuts, le crowdfunding au Japon était surtout utilisé pour des causes caritatives. Aujourd’hui, le Japon s’éloigne de cette image pour s’ouvrir à toutes les portes qu’offrent le financement participatif.

De surcroît, les restrictions juridiques étaient essentiellement limitées au crowdfunding en don. Les plateformes de crowdequity se comptaient sur les doigts de la main et elle n’offraient pas la possibilité aux investisseurs d’investir directement dans le capital d’une entreprise. Il fallait, pour cela, passer par une série d’intermédiaires. Grâce à l’essor du crowdfunding au Japon, une nouvelle législation « Japan’s Financial Instruments and Exchange Act«  est entrée en vigueur en mai 2015 pour faciliter la pratique de l’equity et encourager l’émergence du crowdfunding.

Pour approfondir2014 Amendment of Financial Instruments and Exchange Act

En 2015, Sony décide de surfer sur cette vague en lançant sa propre plateforme de crowdfunding First Flight pour présenter ses futures innovations. Disponible uniquement au Japon, First Flight permet à la marque de tester ses innovations auprès de son public et de pouvoir les mettre en vente par la suite sur cette même plateforme.

Maneo est l’une des plus grandes entreprises dans le monde qui traite de l’immobilier et du financement des transactions commerciales. Maneo est un succès au Japon et domine actuellement le marché du crowdfunding japonais. Au cours de l’année 2014/2015, son chiffre d’affaires était de 5 millions de dollars avec une communauté de 31 000 investisseurs. Même si le marché du crowdfunding est encore très jeune au Japon, les pays sont de plus en plus conscient du potentiel du crowdfunding.

Growth-of-crowdfunding-2015

À en juger par la croissance du crowdfunding dans le monde, le financement participatif est une tendance qui est là pour rester. D’après le rapport de 2015 de Massolution, le volume de collecte de fonds dans le monde s’élève à 34 milliards de dollars – alors qu’il n’était que de 2,7 milliards de dollars en 2012 – dont 25 milliards de dollars pour le peer to peer lending, 5,5 milliards pour le crowdfunding en don et 2,5 milliards pour le crowdfunding equity. L’Asie représente 10,54 milliards de dollars au total et le Japon est l’un des principaux acteurs.

Crowdfunding_Industry_2015_Models

On peut remarquer que le Peer to Peer Lending représente 71 % du total et gonfle les statistiques. L’intérêt croissant des investisseurs pour les plateformes de crowdfunding se révèle être une source légitime de fonds par rapport aux services bancaires traditionnels.

Sur le même sujetLe crowdfunding autour du monde – Épisode 1 : le Japon

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre