[RELIGION] Au nom du père, du fils… Et du crowdfunding !

0

La semaine dernière nous souriions en voyant l’amusante vidéo pour la campagne crowdfunding de la Maison St Julien. Même si l’Église utilise le financement participatif depuis la nuit des temps, aujourd’hui il lui arrive parfois aussi d’avoir recours au crowdfunding, via des plateformes dédiées ou non, afin de financer ses nouveaux projets.

Religion chrétienne et crowdfunding

Les Alternatives Catholiques, association lyonnaise a elle aussi lancé une campagne de financement participatif sur la plateforme chrétienne CredoFunding afin de financer un espace de coworking ainsi qu’un café culturel à Lyon qui portera le nom de « Simone ». Il s’agira d’un endroit où l’animation sera faite par des catholiques, mais l’association souhaite que le lieu reste avant tout un espace de rencontre. Et là encore, le diocèse soutient cette initiative puisqu’il finance lui-même une grande part du projet. Pour l’association, ce projet est l’occasion de diffuser la doctrine sociale de l’Église et de trouver un « mode d’évangélisation » pour le milieu professionnel.

Sur les plateformes religieuses, il est donc possible de mêler religion et entrepreneuriat. Mais pas seulement : aider son prochain reste un élément très présent. Ainsi, le crowdfunding permet également dans ce cas de fonder de nouveaux refuges pour les sans-abris, de financer des soupes populaires, ou encore des frais médicaux pour des personnes faisant face à une maladie grave.

Comme CredoFunding ou encore ChristFunding, il y a donc des plateformes dédiées au crowdfunding chrétien, en plus des projets religieux que nous pouvons trouver sur les plateformes plus célèbres. Les anglophones disposent par exemple de Faith Launcher, ou encore de Give For Christ, plateforme chrétienne pour l’achat et la diffusion de Bibles.

Religion musulmane et crowdfunding

Mais les autres religions sont également touchées par cette tendance, comme la religion musulmane ! Par exemple, Easi Up ou Aoon sont des plateformes françaises ne portant que des projets qui respectent les valeurs de l’islam, c’est-à-dire pas de projets basés sur l’alcool ou le sexe notamment. Aux Etats-Unis, la plateforme LaunchGood compte plus de 13 000 utilisateurs de 23 pays ! Le judaïsme n’y échappe pas non plus avec la plateforme dédiée à des projets à sensibilité juive Jfunding.

Religion juive et crowdfunding

La religion veille donc également sur le monde des finances participatives… In God we crowd !

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

Répondre