Quand les communautés s’emparent du financement participatif

3

Comme nous l’avions évoqué il y a quelque temps, de nouvelles plateformes de crowdfunding spécialisées dans un secteur d’activité voient le jour. Cette tendance est la conséquence d’un marché qui se porte bien dont les chiffres ne cesse d’augmenter.

Cette évolution n’est pas la seule, de plus en plus de nouveaux acteurs essaient de se démarquer par un concept innovant ou une utilisation du financement participatif destinée à une cible bien précise. C’est le cas de plusieurs plateformes dont le principe est de s’adresser à une communauté en particulier.

Page d'accueil Kaavod Crowdfunding

Des exemples de plateformes 

Les deux communautés les plus représentées sur le marché sont la communauté musulmane et juive.

Côté musulman de nombreuses plateformes ont vu le jour et pour la plupart d’entre elles ont déjà financé des projets c’est le cas de :

Côté juif deux plateformes françaises sont en cours de démarrage il s’agit de :

La force de la communauté 

On ne le dira jamais assez, dans le financement participatif l’une des choses les plus importantes est la communauté. Si le porteur de projet arrive à fédérer des personnes autour de son idée il en tirera tous les bénéfices.

Ces nouvelles plateformes ont un avantage que les autres n’ont pas, cette communauté peut être apportée par le porteur de projet mais elle est aussi apportée par le soutien des personnes qui partagent la même religion.

Certes, ces plateformes ne touchent pas un public très large mais leur cible est bien plus concernée, bien plus active.

 

Ce marché est en perpétuelle évolution et ne cesse de nous surprendre. L’avenir nous dira si ces plateformes dites « spécialisées » se feront une place dans une industrie où la quantité de fonds collectés prime. Ne pouvant se tourner vers un effet de masse en terme de rentabilité économique nous verrons peut être apparaitre de nouveaux modèles qui viendront compléter nombre d’utilisations qu’il est fait du crowdfunding.

 

Partager

À propos de l’auteur

“Après un master II entrepreneuriat, c’est en travaillant sur le financement des startups que j’ai découvert le crowdfunding. Passionné par la nouveauté et le web j’ai co-créé Good Morning Crowdfunding pour faire connaître ce marché."

3 commentaires

  1. Pingback: FundDreamer le financement participatif pour les femmes |

  2. Pingback: Comment choisir sa plateforme de crowdfunding ?

Répondre