[CHIFFRES] Finansol et La Croix publient le baromètre de la finance solidaire 2016 – 2017

1

baromètre de la finance solidaire 2016 - 2017

Le quotidien La Croix vient de publier, le lundi 30 mai, les résultats du 14ème baromètre de la finance solidaire 2016 – 2017 réalisé par Finansol et publié chaque année en partenariat avec La Croix. Ce baromètre dévoile les dernières tendances du secteur de la finance solidaire en France et on peut déjà dire que c’est ‘une année exceptionnelle » ! Le baromètre de la finance solidaire 2016 – 2017 est marqué par le souci de la proximité, de l’ancrage local et des circuits courts.

Les Français ont de plus en plus à coeur de donner du sens à leur épargne via l’économie sociale et solidaire. Les plateformes de crowdfunding contribuent à dynamiser l’offre. Alors qu’en 2014, la croissance de la finance solidaire semblait marquer le pas, on assiste à une progression record l’an dernier avec plus d’un million d’épargnants qui ont investi dans les entreprises à forte utilité sociale et/ou environnementale. Les Français ont également déposé 1,62 milliard d’euros sur des produits d’épargne solidaire en 2015, soit la plus forte collecte jamais réalisée, pour un encours total de 8,46 milliards d’euros au 31 décembre 2015, en hausse de 24% sur un an.

baromètre de la finance solidaire 2016 - 2017

‘’Au regard du contexte actuel, nous nous félicitons de l’évolution de la finance solidaire en 2014. Cette nouvelle édition du Baromètre de la finance solidaire prouve que les épargnants sont de plus en plus nombreux à faire le choix de l’épargne solidaire et lui restent fidèles. En plaçant solidairement leur épargne, ils soutiennent des entreprises qui apportent des réponses concrètes aux enjeux économiques et sociaux de notre société’’, déclare Sophie des Mazery, Directrice de Finansol.

La finance solidaire ne représente pourtant aujourd’hui que 0,19% du patrimoine financier des Français. Une dynamique qui doit encore faire ses preuves pour arriver à l’objectif de Finansol de 1% d’ici à 2025, soit 40 milliards d’euros. « Pour y parvenir, nous devons préserver les avantages fiscaux existants, tout en favorisant l’émergence de nombreux produits d’épargne solidaire. Il y a donc un travail de conviction des pouvoirs publics à mener. » affirme Sophie des Mazery, la directrice de Finansol.

Deux chantiers importants sont à l’étude : la création d’un livret de développement durable solidaire (LDDS) qui sera mis en place normalement mi-janvier par le président de le République et la création d’un fonds d’investissement pour financer les entreprises de l’économie sociale et solidaire en croissance.

Pour consulter le baromètre de la finance solidaire 2016 – 2017 en intégralité c’est par ici !

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Un commentaire

  1. Pingback: [INTERVIEW] Famousrity est la plateforme de crowdfunding qui met la célébrité au service de la solidarité - Good Morning Crowdfunding

Répondre