[SUIVI] Les légumes cultivés sur le sol martien seront comestibles pour l’Homme

0

tomate

En mars, on vous parlait de chercheurs de l’Université de Wageningen, en partenariat avec la société Mars One, qui avaient lancé une campagne de crowdfunding pour financer leur étude dans le but de cultiver des légumes dans des sols identiques à ceux de Mars et de la Lune. Leurs expériences avaient fini par être concluantes. Si le sol martien a montré qu’il disposait d’un énorme potentiel, rien n’indiquait si les légumes étaient comestibles. Pour cause, le sol martien est chargé de métaux lourds néfastes pour la santé tels que le plomb, le calmium et l’arsenic. Pour continuer à financer ses recherches, l’Université de Wageningen avait levé plus de 8 000 euros en mars sur un objectif de 25 000 euros. Aujourd’hui, les fonds collectés s’élèvent à près de 13 000 euros.

Bas Lansdorp, PDG et co-fondateur de Mars One : « Mars One est très fier d’appuyer cette importante recherche. […] nous devons nous assurer une production alimentaire durable sur Mars. Les résultats du Dr Wamelink et de son équipe à l’Université de Wageningen sont des progrès significatifs vers cet objectif.« 

La semaine dernière, le jeudi 23 juin, Mars One a annoncé dans un communiqué, que les dernières expériences sur quatre cultures avaient prouvé que la culture des légumes sur le sol martien était sans danger pour l’Homme. « Ces résultats remarquables sont très prometteurs » s’est réjoui le principal responsable de ces travaux, le Dr Wieger Wamelink. « Nous pouvons manger les radis, les pois, le seigle et les tomates, je suis très curieux de connaître leurs goûts. » a-t-il rajouté.

Plus surprenant encore, le niveau de certains métaux lourds étaient encore plus faibles dans les cultures « martiennes » que dans celles cultivées dans le terreau traditionnel.

Un total de 25 000 euros est nécessaire pour tester les six autres cultures, y compris les pommes de terre. «Il est important de tester autant de cultures que possible, faire en sorte que les colons sur Mars aient accès à une grande variété de sources de nourriture différente » explique le Dr. Wamelink. « Un dîner pour les promoteurs de la recherche sera organisé » précise le communiqué. Les participants seront les premiers à manger les légumes «martiens» et découvrir si Mars et la Terre cultivent des aliments au goût différent. La campagne de financement participatif se déroulera jusqu’à fin août.

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre