[SOLIDARITÉ] Une boulangerie touchée par les attentats du 13 novembre lance une campagne de crowdfunding pour se relever

0

boulangerie

8 impacts de balles sur la façade, 5 à l’intérieur du commerce. Pour tenter d’effacer les traces des attentats du 13 novembre de Paris, Ahmed a décidé de se lancer dans des travaux de modernisation de sa boulangerie-pâtisserie grâce à une campagne de financement participatif sur le site de Bulb in Town.

Un nouveau souffle après une nuit d’horreur

Après les terribles attentats du 13 novembre qui ont frappé Paris, la boulangerie Lina a été l’un des premiers commerces à rouvrir : « C’était un devoir pour moi de revenir vite et de reprendre une activité. Ça aide les gens à reprendre le cours de leur vie et cela commencer par les habitudes du quotidien » explique Ahmed, propriétaire de la Boulangerie Lina.

Pour aller de l’avant, Ahmed souhaite entreprendre des travaux de rénovation et de modernisation de sa boulangerie. Pour cela, il s’est tourné vers le crowdfunding et sollicite l’aide des internautes. Il espère récolter 15 000 euros en don contre don sur Bulb in Town, le site de financement participatif de proximité.

« Cette campagne me permettra de remplacer mon matériel vétuste, de rénover la devanture, de refaire la décoration intérieur et l’agencement de la boutique. Depuis plusieurs mois, je passe devant les impacts de balles : il est temps de passer à autre chose et de continuer à vivre » déclare Ahmed.

Les internautes ont jusqu’au 21 août 2016 pour participer à la campagne. En donnant 10 euros, 50 euros ou encore 150 euros, ils bénéficient de contreparties : des viennoiseries, des gâteaux ou encore un atelier pour apprendre à faire du pain.

boulangerie

Une boulangerie, le cœur d’un quartier

Situé dans le 10ème arrondissement de Paris, la boulangerie existe depuis 1903. Suite à la faillite du précédent boulanger, Ahmed décide de reprendre le commerce en 2010 alors que personne n’y croyait. Aujourd’hui, la Boulangerie Lina c’est 1 000 baguettes de pain vendues chaque jour, 6 salariés et 200 clients par jour.

« Etant moi-même fils de boulanger, j’ai appris le métier depuis mon plus jeune âge. La pâte, on la pétrit sur place, rien à voir avec un dépôt de pain industriel ! Une boulangerie est toujours le cœur d’un quartier, cela nous permet de faire des rencontres formidables au quotidien ! » conclut Ahmed.

Pour l’instant, le projet a collecté plus de 2 000 euros par 45 contributeurs.

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre