Un photographe utilise le crowdfunding pour réaliser les rêves de personnes sans-abri

0

Avec l’aide du financement participatif et de la communauté, ce photographe se bat pour changer le regard sur les personnes en situation précaire.

photographe

Ce n’est pas parce qu’on traverse une période difficile, même de longue durée, qu’il faut cesser d’avoir de l’espoir pour soi, bien au contraire.

En un clic, et le temps d’un shooting, le photographe Horia Monaloche réalise le rêve de personnes en difficulté et sans abri. Dans son atelier de San Francisco, il a reçu 15 modèles que la vie a malmené et leur a tendu la main afin de les aider à exprimer puis montrer au monde ce qu’ils sont au plus profond d’eux mêmes.

A travers un portrait, le photographe leur offre la carrière, le statut qu’ils n’ont pas ou plus la chance d’avoir, il leur permet de se mettre dans la peau de ceux qu’ils auraient aimé être, ou qu’ils ont déjà été, au moins une fois.

Un officier de police, une Miss America, une plongeuse et un chef cuisinier… chacun des portraits traduit la nature profonde des modèles ainsi qu’une partie de leur histoire.

Maquillage, coiffure et uniforme, rien n’est laissé au hasard. Durant 5 mois, le photographe et sa femme ont monté ce projet de grande envergure et à vocation humanitaire.

Le résultat est une série de clichés touchants et forts, que l’artiste a choisi de soumettre au crowdfunding pour permettre à ce travail de sensibiliser un large public et de changer le regard porté sur ceux que beaucoup croisent habituellement sans jamais les regarder.

Son livre, intitulé « Le Prince et le Pauvre », a récolté un peu plus de 1000 dollars pour le moment et reste en cours de financement sur la plateforme indiegogo.

 

 

.

Partager

À propos de l’auteur

Répondre