L’Etat et le crowdfunding pour sauver la culture française #Part1

0

Sauver la culture

Certains diront qu’il est exagéré d’utiliser le terme de « sauvetage » de la culture. Pourtant, la situation actuelle du financement de la culture soulève de nombreuses interrogations légitimes sur le futur du « trésor » culturel des français.

 

Une « exception culturelle » à protéger

La France est connue pour la revendication et la protection de son « exception culturelle ». Pourquoi est-il important de protéger la culture française ? Au delà de l’amélioration de l’image du pays et de l’attractivité du territoire, elle constitue un réel apport stratégique à la richesse nationale. Avec plus de 58 milliards d’euros de valeur ajoutée, soit 3,2% du PIB, plus de 104 milliards d’euros d’apport global et 670 000 emplois, la culture est un secteur stratégique pour l’économie française. A titre de comparaison, cela représente 7 fois l’industrie automobile.

 

 La baisse des budgets publics

La protection de cette exception culturelle passe par le budget du ministère qui représente 9,3 milliards d’euros. Jusqu’en 2004, le budget alloué au ministère a gardé une bonne courbe de croissance. Cependant, entre 2012 et 2013, le Ministère a subi une baisse de budget de 4,3%, pour un chiffre de 2,54 milliards d’euros. (1) L’année 2014 subit encore une baisse de 2% de budget, avec 2,6 milliards d’euros de crédits pour la culture et la recherche culturelle

 

De lourdes conséquences

Pour faire de telles économies, certains projets ont perdu des aides comme le Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée à Marseille ou encore un prélèvement de 90 millions  d’euros (déjà 150 millions en 2013) sur le fonds de roulement du Centre National du Cinéma ou encore le Louvre, qui devront participer à « l’effort général » (2).


L’Etat cherche des solutions

Pour palier à cette crise, l’Etat semble prendre conscience de la capacité du financement participatif à prendre le relais. Ce n’est pas la première fois que le budget du ministère de la culture est en baisse, mais la position de l’Etat aussi impliqué dans la recherche de financements alternatifs montre qu’il ne semble pas attendre une amélioration à court terme et moyen terme.

 

Le crowdfunding et la culture ont un avenir

D’après le Baromètre du Crowdfunding 2013 (3), les fonds collectés entre 2011 et 2013 sont passés de 7,9 millions d’euros à 78,3 en France. La part de la culture maintient une courbe de croissance importante. De tous les projets financés en crowdfunding en France en 2013, les projets culturels représentent  36 % (projets associatifs 6%, musique 3%, Arts 6%, Audiovisuel 6%).

Le succès des plateformes de crowdfunding pour les projets artistiques s’explique en partie parce que la créativité artistique s’y prête parfaitement. L’utilisation massive des réseaux sociaux, induisant la viralité et la rapidité de l’information renforce l’impact. En 2011 et 2012, le nombre de projets financés avec succès en France a été doublé et a été multiplié par 1,5 entre 2012 et 2013.

 

L’Etat fait confiance au crowdfunding

Le gouvernement est conscient du poids du système de crowdfunding. Mais ne n’est qu’en février 2014 que des annonces de mesures sont faites, notamment à l’occasion du voyage de notre Président M. Hollande aux Etats-Unis en Californie. Il a promis de donner une « nouvelle impulsion » au financement participatif pour qu’il devienne « aussi incitatif qu’aux Etats-Unis ». (4) Dans les jours qui suivent, la Ministre de l’économie numérique, Fleur Pellerin, a confirmé cette annonce en dévoilant une série de mesures visant à « assouplir les contraintes réglementaires qui pèsent sur ce mode de financement en pleine expansion ». (5) Le financement participatif gagne peu à peu la confiance des français, en partie grâce à la position très encourageante de l’Etat.

Poids économique du secteur de la culture en France par sous-secteurs (janvier 2014)

Source : Inspection générale des finances, Inspection générale des affaires culturelle

Sources :

(1) PLF 2013, Ministère de la Culture et de la Communication.

(2) Le Monde, Budget 2014 : le détail des 9 milliards de coupes dans les ministères, par Service France, du 25 septembre 2013. Dernière consultation : 1er mars 2014.

(3) Le Baromètre du Crowdfunding est une étude réalisée pour l’année 2013 en France, réunissant 13 plateformes de dons, 9 plateformes de prêt, 8 plateforme de prise participation au capital et 6 modèles hybrides en France.

(4) Le Figaro « François Hollande veut dompter le financement participatif », Lucie Ronfaut, 13/02/2014

(5) Le Monde, « La France veut accélérer l’essor du financement participatif », Frédéric Cazenave, 14/02/2014

Partager

À propos de l’auteur

“Après une école de commerce avec des stages dans les milieux de l’art, de la musique et de la communication, je me suis tournée vers un MBA en Ingénierie culturelle et médiation. Globe trotteuse dans l’âme, je ne tiens pas vraiment en place et suis toujours à la recherche de nouveaux mondes, de nouvelles perspectives et de nouveaux challenges. Diplômée depuis cette année, je travaille chez My Social Event, une plateforme créée par deux amis, en tant que RP.”

Répondre