[LEGAL] L’amendement belge relatif au crowdfunding ne séduit pas le milieu

3

Le nouvel amendement belge sur le crowdfunding n'a pas convaincu

En mars dernier, la Commission des Finances belge approuvait un amendement prévoyant un assouplissement des conditions inhérentes au financement participatif.

Comme il a été précisé sur Good Morning Crowdfunding (voir article), l’amendement en question a pour but de réduire les charges administratives des promoteurs et de protéger les investisseurs en instaurant un plafond; le but étant de stimuler le crowdfunding en Belgique.

Le bilan ? Trois mois plus tard, l’amendement est loin d’avoir convaincu. 

À l’occasion de la Journée du Crowdfunding se tenant lundi à Bruxelles, différents acteurs belges du secteur ont fait savoir leur mécontentement quant au nouveau cadre légal adopté.

En cause, l’instauration du plafond de versement à 1000 euros par investisseur et par projet, qui constitue selon eux, un véritable frein. Ce qui aurait comme conséquence de décourager les entreprises à recourir à la finance participative pour lever des fonds, soit l’inverse du résultat escompté.

Cependant, le ministre Fédéral des Finances, Koen Geens, invite à la prudence « avec l’épargne du citoyen car elle ne résiste pas souvent aux risques » tout en faisant comprendre que la question sera bientôt traitée au sein du Gouvernement.

Affaire à suivre.

Partager

À propos de l’auteur

“Après une licence de droit et quelques petits voyages autour du monde, je me suis réorienté vers le journalisme pour pouvoir me concentrer sur l’écriture. Au terme de mes études, j’ai alors rejoint l’équipe de Good Morning Crowdfunding, séduit par les valeurs véhiculées par le financement participatif, à savoir la rencontre, la solidarité et le partage.”

3 commentaires

  1. Pingback: Le crowdfunding autour du monde – Épisode 14 : la Belgique |

  2. Pingback: [TRIBUNE] Le Belge est-il réellement frileux par rapport au financement participatif ? |

  3. Pingback: Le Belge est-il réellement frileux par rapport au financement participatif ? |

Répondre