[LANCEMENT] Le journal Sud Ouest lance la plateforme de crowdfunding Sokengo

0

Sud Ouest

Le journal Sud Ouest est le deuxième quotidien régional de France après Ouest France. Pourtant, comme l’ensemble des médias, le journal assiste à une chute significative de ses ventes et à une baisse du nombre des lecteurs. Aujourd’hui, le journal est vendu à 250 000 exemplaires par jour ce qui représente plus d’un million de lecteurs « print » quotidien. Sur internet, le site comptabilise 17 millions de visites mensuelles. En tout ce sont près de 5,4 millions de lecteurs tous supports.

Pour redynamiser les ventes, Sud Ouest a décidé de faire peau neuve en misant sur le numérique et avec une nouvelle maquette à partir du 30 avril. Sud Ouest Dimanche et Le Mag évoluent également. Pour Patrick Venries, le directeur général délégué, « c’est vraiment le moment » a-t-il expliqué dans une interview : « Aujourd’hui, on peut réfléchir à tout, tout lancer, tout faire, tout expérimenter, c’est vraiment le moment. Tous nos savoir-faire reconnus par la communauté régionale doivent servir de base de développement pour de nouvelles activités » .

Hier, mercredi 27 avril, le journal a présenté sa nouvelle formule lors d’une conférence de presse dans ses locaux à Quai de Queyries à Bordeaux. La nouvelle maquette va accompagner de nombreux changements. Au programme : un nouveau logo, plus d’interactivité avec le lectorat avec une nouvelle page Sud Ouest & Vous, une newsletter avec de nouvelles offres, davantage d’événements autour de débats et de conférences, une nouvelle stratégie publicitaire… Le prix du journal aussi va évoluer avec une augmentation de 10 centimes.

Sud Ouest accueille depuis un mois, au sein de ses locaux, un incubateur « 1kubator » et un accélérateur de start-ups « Théophraste » pour « préparer demain et développer des synergies autour de l’information, son coeur de métier« .

Autre grande nouveauté, Sud Ouest lance Sokengo, une plateforme de crowdfunding. Elle sera sur le même modèle qu’en Bretagne avec la collaboration de « Le Télégramme de Brest » et le Crédit mutuel Arkéa. Cette plateforme de financement participatif permettra à des porteurs de projets de concrétiser des projets associatifs ou personnels dans la région. « Une manière pour nous d’être acteurs et pas simplement commentateurs ! » s’est réjoui Patrick Venries.

L’objectif de Sud Ouest est d’atteindre les 50 000 abonnés numériques d’ici trois ans et de doubler l’audience sur le site pour atteindre 1 million de visiteurs par jour.

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre