Football : le crowdfunding pour sauver le FC Sochaux ?

0

Le FC Sochaux, célèbre club de football français est à vendre. Depuis sa création en 1930, il est détenu par Peugeot qui fort de cette saison plus que galère (relégation en ligue 2) souhaite se séparer du club. Plusieurs noms reviennent avec insistance pour la reprise du club doubiste comme Dongfeng Europe de General Electric ou encore des capitaux chinois et suisses. Mais pourquoi le FC Sochaux ne ferait-il pas appel au crowdfunding ?

Crowdfunding Socios

Le cas des socios 

N’y-a-t-il pas un moyen de faire en sorte que le club appartienne aux supporters ? La réponse est oui, le phénomène des socios est une solution alternative.

Également appelé Football Participatif il est né dans la péninsule ibérique. Le socio est un supporter qui détient des parts sociales du club qu’il supporte. Le Real Madrid, le FC Barcelone ou encore Bilbao fonctionnent sur ce principe. Force est de constater que le modèle est plutôt rodé, le Real de Madrid vient d’être sacré champion d’Europe pour la dixième fois de son histoire…

Aujourd’hui aucune équipe française (professionnelle) n’utilise ce procédé qui permet aux actionnaires/supporters de participer aux décisions stratégiques du club et d’avoir une place réservée pour l’ensemble de la saison. On a vaguement entendu dire que le FC Nantes ou même l’ASSE allaient recourir au principe des socios mais rien d’officiel pour l’instant.

Socios – Crowdfunding même combat ? 

Il est vrai que la définition du financement participatif se rapproche de très près du phénomène des socios notamment dans la partie prise de participations.

On peut considérer que ce financement peut être rattaché à l’une des centaines voire des milliers d’utilisations du crowdfunding. Le financement par la foule n’a jamais mieux porté son nom lorsqu’il s’agit d’un rachat (ou une partie) de club par ses supporters.

Quelles solutions ? 

Les partenaires territoriaux n’ont pas les financements nécessaires pour reprendre les pensionnaires d’Auguste-Bonal. Néanmoins avec les fonds apportés par les supporters et/ou les passionnés du ballon rond (plutôt nombreux en cette période de Coupe du Monde) l’équation pourrait faire mouche.

Cela pourrait donner un vrai coup de boost à la communication du club et relancerait l’économie de toute une région.

Le double champion de France (35-38) n’a plus qu’à croiser les doigts pour ne pas tomber dans l’oubli et faire en sorte qu’il reste le meilleur centre de formation français…

Partager

À propos de l’auteur

“Après un master II entrepreneuriat, c’est en travaillant sur le financement des startups que j’ai découvert le crowdfunding. Passionné par la nouveauté et le web j’ai co-créé Good Morning Crowdfunding pour faire connaître ce marché."

Répondre