[TOURISME] Crowdfunding, crowdsourcing… Le tourisme 3.0

1

Nous en avons déjà parlé, les internautes pensent désormais collaboratif. Il s’agit en quelques sortes d’une réaction collective à la crise. Aujourd’hui tout n’est que consommation et le collaboratif devient un réelle alternative à succès. Nombreux sont donc les secteurs s’engageant dans le collaboratif, et notamment le secteur du tourisme, un des premiers secteurs à être touché par cette crise. Que ce soit du côté des hôteliers, du côté des sites de réservation, ou encore du côté des voyageurs : tous votent collaboratifAprès une soudaine expansion de cette alternative avec notamment le fameux exemple du covoiturage, ce sont désormais les logements touristiques qui s’y mettent. Alors oui, il y a Airbnb ou Bedycasa, mais le tourisme 3.0 va bien plus loin… Enquête avec 3 exemples très différents.

BookBedder, plateforme de crowdfunding 

Parlons par exemple de BookBedder, ce site Suisse de réservation d’hôtels en ligne qui a lancé une campagne de crowdfunding pour hôteliers. Sur BookBedder, les hôteliers incitent leurs clients à réserver de manière équitable, tout en leur offrant les meilleurs tarifs et en leur proposant de nombreux hôtels à travers le monde. En retour, BookBedder partage les revenus générés par les réservations avec les hôteliers. En fait, les hôtels participent à la promotion de BookBedder, et le site rémunère les hôteliers pour cette visibilité marketing. De plus, le site a lancé le 15 Juin 2015 une campagne crowdfunding sur son propre site afin de lever 300 000€ pour accélérer sa croissance. Cette campagne réserve ses packages de contreparties aux 500 premiers hôtels engagés (5 par destination), et leur offre des avantages tels que plus de visibilité, 1% de revenus en plus, pas de frais d’adhésions au site ni de mise en service… L’exemple de BookBedder se situe donc plutôt dans le camp des hôteliers et des sites de réservation.

AmberLair, plateforme crowdfunding

Une autre alternative encore est proposée par AmberLair pour le camp des voyageurs. Il s’agit de la première boutique d’hôtels en crowdsourcing. Le site souhaite en fait lancer une gamme d’hôtels qui seraient entièrement faits en fonction des suggestions des internautes du monde entier, et principalement des voyageurs de luxe. Ceux-ci proposent des endroits, votent pour d’autres… Afin de donner naissance à l’hôtel de leur rêve, possédant un charme unique. L’hôtel se trouve donc en crowdsourcing, mais il est ensuite financé via le crowdfunding en equity grâce aux futurs clients.

TravelStarter, plateforme crowdfunding

Un dernier exemple que nous pouvons évoquer est celui de TravelStarter, une plateforme de crowdfunding dédiée aux projets touristiques créée en 2014. Les internautes qui ont toujours voulu devenir hôteliers lancent leur campagne sur TravelStarter et les autres internautes souhaitant soutenir le projet font des dons et reçoivent en échange des contreparties, sur le même modèle que les plateformes célèbres de don. Cette fois-ci, nous sommes donc à cheval entre le camp des voyageurs et celui des hôteliers, puisque les internautes ne sont autre que des voyageurs souhaitant devenir des hôteliers.

Vous l’aurez donc compris, le tourisme aussi a pris le train du collaboratif en montant dans le wagon du crowdfunding, déjà bien en route, donnant naissance à une sorte de tourisme 3.0 où voyageurs et hôtes collaborent de plus en plus afin de « créer » leurs propres vacances, ou même parfois leur propre business de rêve.

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

Un commentaire

  1. Pingback: #TOURISME #Crowdfunding, #crowdsourcing | Alberto Correra

Répondre