[SUIVI] Le rachat de l’OM par le crowdfunding, une utopie possible ?

1

OM

Le projet « Socios Project » sur la plateforme Le Pot Commun pour racheter l’Olympique de Marseille ne pouvait pas mieux tomber ! (pour tout connaitre du projet c’est par ici)

La mise en vente du club de football marseillais a été officialisé depuis le mercredi 13 avril par Margarita Louis-Dreyfus. Une annonce sans surprise mais la question que tout le monde se pose est : Qui va bien pouvoir racheter l’OM ?

Pour Ghislain Foucque, co-fondateur du site Le Pot Commun, à l’initiative de la campagne de crowdfunding « Socios Project » sur son propre site, il y a trois solutions :

  • « La vente à un investisseur étranger dont la logique financière conduirait inexorablement à une augmentation du prix des billets (comme vu à Manchester, Chelsea, Arsenal …). Marseille est un club populaire et doit le rester. Les gens ne veulent plus de ce profil d’investisseur dont la vision court termiste et dont le manque de connaissance et de passion conduit la plupart du temps à l’échec. 
  • Un fond d’investissement dont la logique serait la même qu’un investisseur privée mais en pire… 
  • Le rachat par un passionné issu du tissu local provençal, amoureux de l’OM, et prêt à tous les sacrifices pour replacer l’OM parmi les grands d’Europe. Une sorte de Jean-Michel Aulas (sans les défauts : ) ) marseillais. S’il existe, il se cache vraiment bien et depuis longtemps, et nous n’avons malheureusement plus le temps d’attendre. »

Mais pour lui, il n’y a qu’une seule alternative : le rachat de l’OM par ses supporters pour coller parfaitement avec l’ADN de Marseille. Le projet « Socios Project » est « un projet structuré, réaliste et économiquement viable » selon Ghislain Foucque.

L’objectif initial était fixé à 60 000 000 d’euros, aujourd’hui l’objectif a baissé à 25 000 000 d’euros… Un objectif toujours aussi utopique mais qui semble réalisable. En effet, la page de campagne de financement participatif affiche déjà plus de 6 000 participants pour plus de 2 000 000 d’euros  de promesse de don collectés depuis sa mise en ligne, le vendredi 8 avril. Une utopie certes mais comme a dit la romancière québécoise Marguerite Beaudry dans son roman Debout dans le soleil  : « Tout est possible à qui sait choisir le moment. » et le moment semble tombé à pic !

Si l’objectif est atteint, tout de fois, rien ne garantit que le projet pourra prendre forme mais l’initiative aura le mérite d’être un projet qui n’a encore jamais été mis en place en France auparavant.

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Un commentaire

  1. Pingback: Crowdfunding, peut-on tout sponsoriser de son canapé ? – Formation SAWI de "Spécialiste en médias sociaux"

Répondre