Star Citizen : un contributeur se fait rembourser ses 3 000 dollars

0

Jeu vidéo crowdfunding

Comme le rapporte le site web Kotaku, un donateur du projet, mondialement connu, de jeu vidéo Star Citizen, nommé Streetroller, a réclamé un remboursement, dans un courrier électronique à l’entreprise de développement de Star Citizen. Ce dernier avait contribué au projet à hauteur de 3 000 dollars.

« En raison de divers changements de la politique de Cloud Imperium Games ou Robert Space Industries, le produit reste inassouvi et ne constitue plus le produit(s) que j’ai acheté à l’origine. »

En effet, depuis sa campagne de crowdfunding record en 2012, qui avait dépassé les 100 millions de dollars, de nouveaux objectifs ont été ajoutés au jeu Star Citizen, grâce à l’enthousiasme des donateurs. Pour Streetroller, ces changements ne sont plus en adéquation avec le produit qu’il a soutenu. De ce fait, il a demandé un remboursement complet.

Sur le même thème[SUIVI] La campagne du jeu Star Citizen atteint les 100 millions de dollars

La réponse de Robert Space Industries ne s’est pas fait attendre et la demande de remboursement a été refusée.

« Vous vous êtes engagé dans la campagne de crowdfunding pour le développement de ‘Star Citizen‘. Lorsque vous avez contribué, cela a été appliqué à la construction du jeu, à l’équipe et aux ressources nécessaires pour y arriver. Les fonds ne sont pas maintenus, les bras croisés, dans un compte bancaire pendant des mois ou des années dans le cas où quelqu’un veut récupérer son argent. »

D’après eux, un remboursement ne pourrait se faire si (et seulement si) le projet avait été abandonné, selon les termes définis lors de la campagne de financement participatif. Ce qui n’est pas le cas. Cependant, la date de livraison, prévue en novembre 2014, n’a pas été respectée par Robert Space Industries. Selon les termes et conditions de services de Star Citizen, le remboursement des contributeurs est possible si Robert Space Industries échouait à délivrer les contreparties des backers dix-huit mois après la date de sortie.

Conscient de ses droits, Streetroller n’a pas décidé d’en rester là et après un second refus, il a envoyé une lettre au procureur général de Los Angeles, à la Federal Trade Commission (FTC) et au département des affaires commerciales et de la consommation de Los Angeles ainsi qu’au dépôt des demandes de fraude sur Paypal.

L’acharnement lui a été favorable puisque, une semaine plus tard, Streetroller recevait un remboursement de 900 dollars sur son compte Amazon Payments. 2 100 dollars supplémentaires sont arrivés sur son compte PayPal deux jours après.

Sur le même thème[SUIVI] Star Citizen : une version du jeu gratuite cette semaine

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre