[CHIFFRES] Que révèle une étude sur Kickstarter ?

0

Kickstarter

En mars 2015, la plateforme de crowdfunding Kickstarter a fait appel à Ethan Mollick, un chercheur de Wharton School de l’université de Pennsylvanie pour mener une étude indépendante auprès de 500 000 contributeurs pour connaître leurs opinions et les résultats des projets qu’ils ont soutenus. Il s’agit de la plus grande étude de la communauté Kickstarter jamais réalisée. Kickstarter précise bien qu’ils n’ont eu aucune influence sur les résultats et que peu importe ce que l’étude révélait, les résultats seraient publiés.

Voici ce que révèle cette étude :

  • Dans 9% des projets Kickstarter, les contributeurs ne reçoivent pas leurs récompenses.
  • 65 % des contributeurs était d’accord ou tout à fait d’accord avec l’affirmation suivante : « J’ai reçu ma récompense dans les temps ».
  • 8 % des fonds engagés ont été versés à des projets qui ont échoué.
  • 7 % des contributeurs n’ont jamais reçu la récompense qu’ils ont choisie.
  • Les taux d’échec des projets des 15 catégories sont tous très proches de 9 %.
  • Les projets qui ont récolté moins de 1 000 dollars connaissent un taux d’échec plus élevé.
  • Environ 73 % des contributeurs qui ont financé un projet ayant subi un échec accepteraient ou accepteraient volontiers de soutenir un autre projet sur Kickstarter.
  • À peine 19 % des contributeurs d’un projet qui n’a pas abouti soutiendraient le nouveau projet du créateur qui n’a pas tenu ses promesses.
  • Dans 15 à 20 % des cas, les contributeurs ont trouvé que les créateurs ont su gérer leur échec.
  • Environ 13 % de ceux qui ont financé un projet raté ont indiqué avoir reçu en remboursement ou une autre forme de compensation de la part du contributeur.
  • 17 % des contributeurs interrogés ont indiqué avoir compris très bien compris les motifs de l’échec du projet.

« Les contributeurs peuvent s’attendre à un taux d’échec d’environ un projet sur dix et à recevoir un remboursement dans environ 13 % des cas. » conclu le professeur Mollick.

*Source : Compte-rendu de l’enquête menée par Ethan Mollick sur la plateforme Kickstarter.

Ces résultats ne s’appliquent qu’à la plateforme de financement participatif Kickstarter.

Pour y voir clair sur les statistiques de Kickstarter c’est ici. Pour savoir repérer les campagnes frauduleuses vous pouvez aller voir par-là et pour connaître la déontologie dans le crowdfunding rendez-vous ici ! 

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre