Le crowdspeaking, supplément du crowdfunding

1

HeadFunder

Lorsqu’on lance une campagne de crowdfunding, l’impact sur la foule via les réseaux sociaux est un aspect majeur de réussite. Il est effet difficile d’imaginer le succès sans le relais de Facebook, Twitter, Tumblr, Google + ou LinkedIn.

Les plateformes de crowdfunding laissent la promotion de la campagne aux porteurs de projet. Néanmoins, la plupart d’entre elles proposent une aide au développement : les liens vers Facebook et Twitter ainsi que la possibilité d’intégrer des vidéos, des commentaires ou d’autres liens.

HeadFunder a décidé d’aller plus loin en développant une plateforme centrée sur la portée sociale. Elle permet notamment aux utilisateurs intéressés par des projets similaires, de discuter en direct des projets sur des forums. Pour les co-fondateurs Chris LaBonty et Nolan Thompson, le récent succès est dû à la caractéristique la plus ambitieuse du site, HeadTalker, une plateforme de crowdspeaking qui permet aux utilisateurs de publier des messages sur les réseaux sociaux. « Nous voulions créer une plateforme de crowdfunding qui permette non seulement de développer la promotion des projets sur la plateforme mais aussi de développer un moyen pour que les entrepreneurs puissent promouvoir leur campagne à partir de la plateforme. »

HeadTalker repose sur le même concept que Thunderclap, à savoir réunir un large public pour diffuser un message, qui lui-même relie l’information sur les réseaux sociaux. Cependant, à l’inverse de Thunderclap, HeadTalker est gratuit. Le principe est simple : le créateur de la campagne détermine un certain nombre de personnes cible qui doit s’inscrire sur la plateforme avant une date limite. Si le nombre est atteint, le message sera diffusé sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Tumblr, LinkedIn). À noter que HeadTalker est la première plateforme de crowdspeaking qui utilise LinkedIn. Le réseau social de chaque contributeur comprend les personnes qui le suivent sur Twitter, ses amis Facebooks et ses contacts.

Ainsi, chaque message touche un grand nombre de personnes ; il s’agit d’une promotion par une sorte de  système de « bouche-à-oreille ». Si un ami ne peut pas contribuer financièrement à votre campagne de crowdfunding, il n’a aucune excuse pour ne pas relayer l’information, sans aucun frais.

Partager

À propos de l’auteur

Un commentaire

  1. En effet, le crowdspeaking et le crowdfunding ont fort à faire ensemble. Comme nous le savons, une bonne campagne de crowdfunding est une campagne qui commence fort. En utilisant le crowdspeaking en amont d’une campagne de crowdfunding, cela permet d’alerter le jour J (jour du lancement crowdfunding), des dizaines de milliers de personnes du lancement de sa campagne. Ce qui boost considérablement celui-ci et donc augmente les chances de réussites de la levée de fonds. Wibuzz.it première plateforme de crowdspeaking française dédiée à l’innovation et la créativité, a justement écrit un article sur le sujet : http://wibuzz.it/crowdspeaking-et-crowdfunding-mariage-imminent/

Répondre