Le crowdfunding et ses outils

0

Article Sébastien pour Good Morning Crowdfunding

Pour bien fonctionner, le Crowdfunding a besoin d’outils, et les outils sont désormais prêts :

  • L’outil réglementaire

La directive des services de paiement autorise par exemple les Etablissements de Paiement à collecter de l’argent pour le compte de tiers, avec, selon les agréments des divers établissements, du cash, de la réception de chèque, du paiement par carte bancaire, du prélèvement, de la réception de fonds par virement. L’argent issu de la collecte étant cantonné sur un compte séquestre chaque jour, l’Etablissement de Paiement permet une garantie de retourner les fonds collectés en cas de faillite d’un maillon de la chaîne, ou d’un abandon du projet en cours de Funding.

La réglementation du métier propre au CrowdFunding est également en cours d’assouplissement, l’état ayant compris que « tout le monde » a envie de « jouer au banquier » ou de « jouer à l’investisseur » (Afexios), sur un coup de cœur musical (MyMajorCompany), sur un sens de la responsabilité sociétale, sur l’envie de soutenir l’économie du digital, sur l’implication d’un éco-citoyen dans l’Economie Sociale et Solidaire, sur l’aide aux communautés (Musulman Participatif), sur l’aide aux commerçants de proximité (BulbInTown), sur des projets d’envergure (Mipise, Ulule, KickStarter, DeRev), sur les projets du patrimoine culturel et de la créativité (CultureTime, KKBB), etc.

Le nombre de sites de CrowdFunding naissants en France, spécialisés sur des verticaux, est impressionnant. C’est pour moi le signe d’une vitalité, d’un désir d’une communauté de soutenir son pays. Et d’une crise des liquidités sans précédents.

  • L’outil technique

La sécurisation du paiement est stratégique dans ce domaine. Lors d’un paiement à distance sur Internet, en-dehors du paiement en lui-même, par exemple par carte bancaire Visa ou Mastercard, avec 3D Secure de préférence, ou par réception de virement, il faut pouvoir à la fois entrer en relation d’affaires avec des payeurs, et les identifier au-delà de certains seuils réglementaires de paiement.

La sécurité globale impose non seulement une surveillance technique des moyens de paiement, mais également une vérification des projets, des payeurs, pour éviter un faux projet dont le but serait de déguiser un transfert d’argent ou un blanchiment d’argent. C’est ce qu’on appelle le « Know Your Customer ». Le « Know Your Business » et le « Know Your Intermediary » sont également des composantes essentielles pour sécuriser des relations tripartites entre utilisateurs de services de paiement électroniques, sociétés de Crowdfunding, et Etablissements de Paiement ou Etablissements de Monnaie Electronique. En dehors des tarifs, certains de ces établissements fournissent aux plateformes de Crowdfunding différents niveaux de sécurité et de fonctionnalités (téléchargement de pièces justificatives, outils internet de lutte contre la fraude et le blanchiment d’argent, espace internet de contrôle de gestion, rapidité d’exécution des paiements, etc.) plus ou moins adaptés aux activités de places de marché, de CrowdFunding.

Mais il est clair que les outils techniques nécessaires vont plus loin que les simples outils de paiement par carte bancaire pour les sites de commerce électronique. Par exemple, il faut pouvoir assurer une traçabilité des paiements du payeur au bénéficiaire du paiement, il faut pouvoir annuler un paiement, rembourser un contributeur, prendre une empreinte de carte et ne faire effectivement payer le client que dès lors que le projet est « soutenable » car il a remporté une adhésion suffisante, vérifier l’identité à distance d’un gros contributeur avec des outils de vérification de numéros de pièces d’identité et de validité de justificatifs de domicile, etc.

Car la principale valeur d’un site de Crowdfunding est sa réputation, construite année après année, projet après projet. Ainsi une fraude massive, ou un faux projet utilisé pour blanchir de l’argent sale, ruinent des années d’efforts en une seconde. Le cœur de métier des Etablissements de Paiement ou de Monnaie Electronique est bien de sécuriser les paiements.

  • L’outil marketing

Il est difficile de dire qu’avec une réglementation favorable et un bon outil, l’objectif sera atteint. Il faut ensuite identifier des projets viables, les faire connaître aux donateurs ou investisseurs via ces plateformes. C’est le formidable challenge que relèvent les plateformes de Crowdfunding, complètement adaptées à un monde qui va plus vite, qui est plus innovant, et qui se réinvente.

 

Partager

À propos de l’auteur

“Ingénieur Supinfo Paris 1995. J’ai créé la Startup Sunflower Services en 1999 : réalisation de sites de eCommerce en France pendant la bulle Internet. J’ai également créé Lemon Way en 2007, éditeur de logiciel spécialisé dans l’intermédiation de paiement, qui devient Etablissement de Paiement agréé en 2012. En rupture avec les outils conventionnels de paiement, la plateforme de paiement Lemon Way est au service des places de marché Européennes. Je me mets également au service des pays en voie de développement qui désirent inventer le futur du paiement, et passer directement du paiement en cash ou paiement mobile. Des expériences à succès au Mali, au Cameroun, et bientôt au Sénégal, au Gabon, au Laos, qui représentent une « forme de bancarisation » pour les populations les moins aisées, qui ne peuvent économiser et vivent au jour le jour.”

Répondre