[INTERVIEW] Véra Dimitrova nous raconte sa campagne de crowdfunding pour son projet O’ju

0

O'ju

Le projet O’ju était le Projet du Jour de Good Morning Crowdfunding  le 17 mai. L’équipe de GMCF était présent à la dégustation du 17 mai dans les locaux de Foodlab pour découvrir ces délicieux jus de fruits et légumes bio fraîchement pressés selon le procédé d’extraction à froid qui ramènent les fruits et légumes crus dans votre quotidien. À cette occasion, Véra Dimitrova, la co-fondatrice et présidente du projet O’ju, nous a accordé une interview pour revenir sur son projet et sur l’organisation de sa campagne de crowdfunding, actuellement sur Ulule.

  • Comment est né le projet O’ju ? En quoi consiste ce projet en quelques mots ? 

Le projet O’Ju est né de la prise de conscience que notre mode de vie effréné nous embarque vers une alimentation industrielle qui n’est pas saine. C’est cette prise de conscience que nous voulons aujourd’hui partager et faire comprendre l’importance de la nourriture « vivante » pour la santé. Le but du projet est de réintroduire les fruits et légumes crus de manière quotidienne au sein des familles par le biais de jus bio pressés à froid. Ces jus sont à la fois très bons pour la santé, et excellents au goût. Ils sont ainsi un moyen très efficace pour faire consommer des légumes à des gens qui à priori ne les aimeraient pas beaucoup, comme les enfants. Tous ceux qui ont goûté adorent !

O'ju

  • Pourquoi avoir choisi de lancer une campagne de crowdfunding pour ce projet ? 

Suite à des conversations avec mes proches, j’ai été convaincue que le besoin de faire profiter un maximum de personnes des jus frais bio existe réellement. Se tourner vers le financement participatif a été un choix naturel et logique, puisque ce projet s’adresse à nous tous, pour la santé de nous tous.

  • Comment on se prépare pour une campagne ? 

La préparation de la campagne commence bien avant son lancement. Dans notre cas, on a commencé à travailler sur la vidéo de présentation du projet deux à trois mois avant le début de la campagne. On a commencé à créer une communauté autour du projet environ un mois et demi avant le début de la campagne. Au début, c’étaient nos amis, au fur et à mesure la communauté s’est élargie. Nous avons créé une page Facebook du projet en amont, qu’on alimentait régulièrement d’informations liées à notre activité. Une campagne de crowdfunding c’est une vraie campagne de communication et un travail à plein temps.

O'ju

  • Pour vous, quels sont les avantages et les inconvénients de faire un appel de don via le crowdfunding ? 

Les avantages sont qu’on gagne en visibilité, on touche beaucoup de personnes, on bénéficie des conseils des professionnels de ces plateformes ainsi que des gens qui sont passés par là avant nous. L’inconvénient, c’est l’éventualité de ne pas réussir à atteindre son objectif et du coup ne pas réussir sa collecte.

  • Pour votre campagne, sur quelle partie avez-vous eu besoin d’aide et par qui ?

Nous avons bénéficié de l’aide de professionnels pour la réalisation de notre vidéo de présentation. John Souffir et Antoine Vie à la réalisation que je remercie infiniment ! Nous avons aussi fait appel à notre agence de communication, Studio LWA, à qui on doit notre identité visuelle et toutes les illustrations qu’on peut apercevoir sur la page de notre projet. Je tiens à remercier toute l’équipe ! Au jour le jour, nous sommes aidés par les équipes d’Ulule qui sont toujours disponibles et prêts à aider.

O'ju

  • Que tirez-vous de cette expérience ?

C’est une expérience très positive. Au-delà de la collecte elle-même, nous avons vraiment gagné en visibilité, rencontré des personnes intéressantes. On nous contacte pour d’éventuels partenariats… Si c’était à refaire, je le referais sans hésitations !

  • Quelles sont vos ambitions pour O’ju ? 

Nos ambitions sont de réellement ancrer au sein des familles un nouveau modèle de consommation qui participe à un mode de vie sain, avec des jus frais à portée de mains tous les jours. Nous voudrions, par la suite, élargir notre offre et pouvoir proposer nos produits non seulement à des particuliers mais aussi à des écoles, des hôpitaux… Nous sommes au début de cette aventure, mais ce que l’on projette, c’est de déverser une partie de nos bénéfices pour la recherche de traitements contre les cancers pédiatriques.

(Propos recueillis par Lucie Augé)

Si vous voulez prendre part au projet, il ne vous reste qu’une semaine pour faire un don avant la fin de la campagne sur Ulule qui a déjà collecté 65% de son objectif de 22 500 euros. Good Morning Crowdfunding adhère et vous ? N’hésitez pas à commenter en dessous de l’article pour nous donner votre opinion sur le projet O’ju.

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre