[ENTREPRENEURIAT] Jeûner pour mieux entreprendre et manager ? Michel Vernet de The Island a essayé pendant 1 mois, il témoigne !

0

Michel Vernet the island

Jeûner : la solution pour booster sa créativité ? Découvrez une expérience hors du commun… vue de l’intérieur.

Rien ne destinait Michel Vernet, lauréat du concours Lépine en 2008, à passer un mois sans manger sur une île déserte dans l’émission The Island (M6) ! Et pourtant…

En France et dans le monde, le jeûne a le vent en poupe. L’idée est de profiter de ses vertus détox, en se « nettoyant » des excès d’une alimentation trop riche et d’un mode de vie sédentaire. Ses pratiquants considèrent aussi qu’il libère le potentiel du corps et qu’il démultiplie les capacités de l’esprit. Sauf qu’avant de se lancer dans un jeûne de longue durée (en général 10-15 jours), une préparation rigoureuse est nécessaire afin d’éliminer progressivement les différents groupes d’aliments.

Michel Vernet était très éloigné de ces considérations : il ne pratiquait pas le jeûne, ne connaissait pas la faim et ne se doutait pas qu’un curieux message reçu en octobre 2014 allait changer le cours de son existence…

Michel Vernet, lauréat du concours Lépine en 2008Avant tout sportif et de surcroît, ingénieux créatif, sa pratique intensive du triathlon l’a conduit, en 2006, à inventer un système de nage sur place pour s’entraîner dans sa piscine gonflable. Il dépose alors un brevet à l’INPI et, en 2008, décide de tenter le concours Lépine. Son inventivité et son courage se verront honorer par une médaille, remise par le Ministre de l’Outre-Mer et faisant officiellement de lui, un inventeur.

L’inventeur devient entrepreneur…

Encouragé par cette reconnaissance, Michel Vernet laisse parler sa créativité : il invente les violons végétaux (violons teintés naturellement par des plantes), l’aspirateur écologique de piscine par siphon, la boite laser de Noël, les tuteurs pliables en couleur, la sangle de postures d’étirements sur meubles,…

Afin de le faire connaître au plus grand nombre, l’inventeur se fait entrepreneur en lançant sa société www.tenrev.com. Entrepreneur éloquent si l’on en juge par le choix du nom de l’entreprise… VERNET… TENREV… T’ENREV… »tu en rêves » !

Poursuivant sa quête de reconnaissance, il profite du succès médiatique lié au concours Lépine où il devient ce nouveau Géotrouvetout pour les médias jurassiens, franc-comtois, bourguignons. Devenu « figure locale », à la fois inventeur sportif et chef d’entreprise, Michel Vernet comprend que de la région à la capitale, il n’y a qu’un pas.

… puis vit l’expérience éprouvante de la faim sur une île déserte

Michel Vernet se souvient : « Un jour d’octobre 2014, je reçois un curieux message : « Si vous voulez vivre une aventure extraordinaire mêlant exercice physique, exercice mental et innovation, rappelez-moi ». »

Très intrigué, il rappelle Candice (Shine France). Elle lui explique que son profil d’inventeur et de sportif pourrait lui permettre de participer à un documentaire télévisé se déroulant sur une île déserte. L’enjeu ? Survivre. Tout est entouré de mystère : on ne lui communique ni la destination, ni le nom de l’émission, ni même le règlement. Candice lui dit que « ce n’est pas un jeu, il n’y a pas d’éliminations et il n’y a rien à gagner. Il s’agit d’une expérience au cours de laquelle les participants se filment eux-mêmes.« 

Ayant le goût de l’aventure à l’état pur, Michel Vernet accepte de relever le défi. Il passe alors un mois entier au Panama, isolé avec douze autres candidats, pour la première édition de l’émission The Island diffusée sur la chaîne M6.

Michel Vernet the island

Les 4 leçons de la survie en mode « créativité »

Quand on ne mange pas, quand on ne dort pas, la raison fait défaut. Toutes les belles idées que j’ai pu me forger dans mes rêves avant le départ ont été classées sans suite. Mais j’ai appris et cette aventure exceptionnelle a été riche en enseignements !

Leçon n°1 : La force du collectif

Seul, on n’est rien. Michel a toujours travaillé en solo et il n’avait jamais envisagé de recourir à une aide extérieure. Au Panama, il a découvert la puissance du groupe, du collectif, de l’entraide. Sur cette île, si le groupe n’avait pas été là, il n’aurait pas réussi à survivre.

Ce qui a changé dans sa vie : Aujourd’hui, Michel Vernet envisage de recruter des salariés pour continuer à développer son entreprise.

Leçon n°2 : S’octroyer du temps pour soi

Sur son île déserte, Michel Vernet a découvert que notre quotidien habituel, tel que nous le connaissons, avait tendance à nous éloigner de l’essentiel. Loin du confort de nos sociétés opulentes, il a pu profiter d’une ressource très rare : le temps. Il a pu se recentrer sur lui et notamment s’adonner à la méditation, une pratique qui fait du bien au corps et à l’âme.

Ce qui a changé dans sa vie : Voltaire écrivait qu’ « il faut cultiver notre jardin« . Michel en a pris conscience. Il sait désormais qu’il doit se créer un « petit coin aux rêves » dans sa vie de tous les jours. Pour lui, cet endroit ressemble à son île fantasmagorique du Panama mais sur les bords du Doubs, à l’ombre d’immenses platanes. Il s’y rend la nuit et découvre des sensations extraordinaires.

Leçon n°3 : La liberté totale implique de se responsabiliser

Sur une île déserte, il n’y a pas de lois. Face à cette liberté totale, sans la moindre entrave, il y a trois valeurs fortes qui prennent toute leur importance : la responsabilisation, le respect de la parole donnée et le travail.

Ce qui a changé dans sa vie : Michel est un véritable ambassadeur du retour à l’authenticité, au courage, à la déontologie et à l’honneur. Aujourd’hui, plutôt que d’éduquer, on légifère pour interdire. Or ce ne sont pas les sacs plastiques qui polluent, mais les gens qui les jettent. Pourquoi les interdire alors qu’ils sont si utiles ? La solution, c’est l’éducation, pas l’interdiction.

« J’ai découvert ce qu’est la vraie liberté et je veux désormais la défendre par la responsabilisation. » , Miche Vernet

Leçon n°4 : Apprendre à suivre son instinct

Quand on se trouve en situation de survie, on développe son instinct animal. On « renifle » la source d’eau, on écoute le vent qui porte les bruits des proies, on observe les traces au sol ou les pélicans qui signalent les bancs de poisson…

Ce qui a changé dans sa vie : En tant qu’entrepreneur, Michel considère que l’instinct est la meilleure des visions. Oubliés (ou presque !) le marketing, la gestion prévisionnelle, les études de marché… Le chef d’entreprise développe sa vision comme le chasseur développe son instinct. Les études ne servent qu’à la valider ou à l’infirmer, mais elles ne sont pas là pour montrer la voie…

« Finalement, le concours Lépine, qui est attribué aux rêveurs, aura été une passerelle extraordinaire pour vivre d’autres rêves.« , s’enthousiasme Michel Vernet. 

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Répondre