[ÉNERGIE] Le marché pour le financement d’énergies vertes est en plein boom

1

La COP 21, qui s’est déroulée du 30 novembre au 12 décembre dernier à Paris, a mobilisé l’attention générale sur les questions environnementales et la transition énergétique. Alors qu’on se demande quelles vont être les bénéfices de la COP 21, la loi portée par Ségolène Royale, sur la transition énergétique, promulguée le 17 août 2015, trace les grands axes de cette période transitoire.

Le secteur privé aide largement le gouvernement pour le financement de la transition énergétique. 10 milliards d’euros doivent être collectés. Pour la mise en application, l’État a misé sur une politique volontariste. Il encourage aussi l’investissement des ménages, pour installer une croissance verte sur le long terme.

La loi de la transition énergétique prévoit justement l’ouverture du financement de ces projets verts, à des entreprises privées ou publiques, au crowdfunding. Le marché du financement participatif s’est emparé de ces problématiques au service de la transition énergétique. Il est maintenant un outil important pour le financement du développement durable.

Des plateformes ouvrent les unes après les autres. L’investissement rapporte aux particuliers régulièrement et durablement des intérêts et une partie du capital investi. C’est le cas de la plateforme de crowdequity, GreenChannel, fraîchement arrivée sur le marché, créée par une filiale d’ENGIE (ex GDF-Suez) qui vient d’ouvrir ses deux premières campagnes, lundi 1er février.

GreenChannel n’est pas la seule à surfer sur cette nouvelle vague. La plateforme Lumo propose d’épargner dans ce type de projets verts (solaire, éolien, hydraulique) à travers des titres obligataires. Leur slogan : « Aujourd’hui, votre épargne a le pouvoir de changer l’énergie ».

Lendosphère fonctionne de la même façon. Pour eux, « l’avenir est dans le prêt ». Ce système permet d’impliquer un nombre important d’acteurs pour participer à cette transition, en avoir les bénéfices (écologiques et économiques). Un autre plateforme a vu le jour. Il s’agit d’Enerfip.

Le financement participatif est en pleine expansion. Investir dans la transition énergétique est considéré comme un marché fiable et également en plein essor. Les Français ont de plus en plus envie de s’investir pour leurs régions. 2016 va être une année décisive pour les énergies vertes.

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

Un commentaire

  1. Il est vrai que le nombre de projets « verts » financés en crowdfunding explose, sans pour autant être forcément portés sur une plateforme dédiée. En témoigne la levée de fond en crowdequity pour la centrale hydroélectrique du Moulin de Marlasse, qui a récoltée 1 million d’euros en novembre 2015 sur Bulb in Town, la plateforme dédiée aux projets locaux (et pas que écolos) 🙂

Répondre