[SOLIDARITÉ] Le financement participatif en soutien aux familles des victimes

0

Paris-13-novembre

Les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint Denis ont fait 130 morts et des centaines de blessés physiques et psychologiques. Après avoir donné son sang pour venir en aide aux victimes, déposé des fleurs et allumé des bougies sur les différents lieux des attentats et place de la République, des cagnottes se sont peu à peu mises en place pour venir en aide aux familles des victimes.

On trouve tout d’abord des cagnottes organisées par les proches des victimes pour payer des fleurs, aider au financement des funérailles, pour les orphelins qui ont perdu leurs deux parents dans les attentats. Certains ont choisi GoFundMe, et la plupart sont sur la plateforme Leetchi. Quelques jours après le lancement des premières cagnottes, un communiqué a été publié sur le blog de la plateforme : «Leetchi s’engage à ne prélever aucune commission sur les cagnottes destinées à soutenir les familles des victimes». Toutes les campagnes sont d’ailleurs minutieusement vérifiées afin d’éviter que personne ne profite des événements.

Voici quelques unes des campagnes que nous avons trouvé :

  • Pour Tania et Kevin : Vendredi 13 novembre, Lacrimoara et son mari Ciprian ont tous les deux été tués lors de la fusillade à « La Belle Equipe », rue de Charonne. Ils étaient les parents de Kevin-Lucas, 18 mois, et de Tania, 11 ans, issue d’une précédente union de Lacrimoara, et dont le père biologique est décédé. Ciprian la considérait comme sa propre fille. Le couple était originaire de Romanie et vivait depuis des années en France, où leur fils est né. Il ne leur reste pour seule famille que leur grand-mère, venue les rejoindre en France il y a quelque temps et qui n’a aucun revenu actuellement. Cette cagnotte a été organisée par Virgile, gérant du Café des Anges, où Lacrimoara travaillait, afin que les enfants ne soient pas séparés et puissent rester vivre en France avec leur grand-mère. La cagnotte s’élève à plus de 70 000 €.
  • Pour les orphelins du Sous-Brigadier de Police Thierry Hardouin et Marie sa compagne : Ce couple a également perdu la vie au restaurant « La Belle Équipe ». Ils laissent trois enfants derrière eux de 12, 13 et 13 ans et devaient se pacser le semaine suivant les attentats. Tous les dons seront reversés aux enfants de Thierry et Marie. La cagnotte s’élève actuellement à plus de 30 000 €.
  • Pour les enfants de Fabrice Dubois : Fabrice était au Bataclan et il laisse derrière lui sa femme Alexia, Iris, sa fille de 13 ans et Hector, son fils de 11 ans. C’est son ami Pierre de la Caffinière qui a organisé la cagnotte pour sa veuve, à qui l’argent sera intégralement reversé. Plus de 35 000 € ont déjà été récoltés.
  • Pour Stella : Stella Verry, 37 ans était médecin généraliste et elle a perdu la vie au Petit Cambodge. Elle y dinait avec une amie qu’elle voulait présenter plus tard dans la soirée à son compagnon. Cette collecte a été organisée afin de participer aux frais de ses funérailles et fleurir la cérémonie, et a rassemblé près de 5 000 €.
  • Pour Juan : Juan Alberto González Garrido, 29 ans, était un ingénieur espagnol travaillant pour EDF. Il était originaire de Grenade, en Andalousie, et vivait à Paris avec sa feme Angelina Reina, 33 ans. Ils étaient tous les deux au Bataclan, lorsqu’elle l’a vu tomber par terre avant de le perdre dans la panique. La collecte a pour but d’aider sa famille à payer les funérailles et à fleurir sa sépulture.
  • Pour Halima et Hodda Saadi : Halima Saadi avait 35 ans et était mère de deux jeunes enfants de 7 et 2 ans. Elle vivait depuis peu au Sénégal. Hodda Saadi, avait 34 ans et était co-gérante du restaurant « La Belle Equipe ». Ces deux soeurs étaient au restaurant « La Belle Équipe » pour fêter l’anniversaire d’Hodda. Leur frère Khaled, serveur au restaurant était de service ce soir et n’a pas été touché. Une fois que les terroristes sont partis, il a découvert que Halima avait été tuée sur le coup. Hodda, grièvement blessé a été déplacée dans un autre restaurant, où son frère ne l’a quittera pas et ne cessera de la rassurer. Elle sera plus tard transportée dans un hôpital parisien où elle succombera à ses blessures. Cette campagne a pour objectif d’aider la famille à payer la cérémonie funéraire des deux soeurs. Près de 32 000 € ont déjà été récoltés.
  • Pour Précilia : Précilia Correia, avait 35 ans et travaillait à la Fnac depuis 12 ans. Vendredi soir, elle était au Bataclan avec son compagnon Manu Pérez, chef de projet marketing dans le secteur de la musique. La collecte a été organisée par une collègue de la jeune femme pour aider sa famille et a déjà récolté plus de 3 000 €.

La liste complète des campagnes validées et vérifiées par Leetchi

En plus de ces campagnes pour aider les familles des victimes, l’un des membres du groupe Eagles of Death Metal, qui était absent du Bataclan le vendredi 13 novembre, a annoncé que tous les dons reçus par son association, dédiée à l’aide des musiciens malades ou handicapés et leurs familles, jusqu’au 31 décembre seront reversés aux familles des victimes. Son association s’appelle The Sweet Stuff Foundation et vous pouvez faire des dons directement sur le site internet.

La Fondation de France, aux États-Unis a ouvert une collecte de fonds dédiée aux victimes des terroristes du 13 novembre et pour permettre la mise en place d’actions visant à « prévenir le terrorisme ». Le site de dons a sobrement été nommé GiveForFrance.

Partager

À propos de l’auteur

Répondre