[NOSTALGIE] Le crowdfunding et le rétro-gaming

0

Le crowdfunding est un moyen de financement extrêmement efficace pour de grandes innovations technologiques (hoverboard, caméra 360, casque de réalité virtuelle etc…). Mais, à contre courant de cette logique, il semblerait que le crowdfunding soit aussi très prisé pour financer un mouvement que l’on appelle le « rétro-gaming« . Ce mouvement instigué par des gamers nostalgiques des anciennes consoles, prône un retour à celles-ci, pour se replonger dans les jeux qui ont marqué notre enfance.

Les exemples de campagnes de crowdfunding pour des projets de retro-gaming ne manquent pas. On peut citer par exemple le projet de l’Encyclopédie des Jeux Vidéo, apparu sur Ulule en janvier dernier et qui a collecté plus de deux fois son objectif initial. Cette encyclopédie en plusieurs volume retrace l’histoire des consoles de jeux de la Master System jusqu’aux consoles actuelles.

game gear master systeme

Ou encore Libercom. Un projet apparu sur Kickstarter qui permettait de transformer sa tablette tactile et son smartphone en véritable Super Nintendo !

Libercom

Ou en janvier dernier également, le projet ZX Vega sur la plateforme Indiegogo (désormais disponible sur le service InDemand de la plateforme) s’était financer en à peine 36 heures et avait atteint 150 % de son objectif initial. Cette console est une réédition modernisée de la ZX Spectrum. Contrairement à cette dernière, il n’est plus nécessaire d’insérer une cassette, près de 1000 jeux y sont déjà intégrés. Le gameplay par contre est totalement identique à la Spectrum, pour pouvoir retrouver toutes les sensations de l’époque.

Ces exemples ne représentent qu’un minuscule échantillon de la vague rétro-gaming que l’on peut trouver sur les plateformes de financement participatif. Mais comment expliquer que ce mouvement se soit, à ce point, emparé du crowdfunding ?

Le mouvement rétro-gaming est, par rapport à un marché national, une minuscule communauté, difficile d’accès pour un industriel car très exigeante. Le crowdfunding, en associant l’étude de marché et le financement en une seule opération permet de faire coïncider une offre avec une demande, si petites soient-elles, sans prendre le moindre risque de perte. La création d’un « mini marché » devient donc possible et c’est les fans eux mêmes qui produisent ce dont ils ont envie. Cela est vrai pour le rétro-gaming, mais c’est également vrai à chaque fois qu’une communauté existe.

Partager

À propos de l’auteur

Après une licence d’économie à la Sorbonne j’ai décidé de me lancer dans le journalisme. Passionné par les nouvelles technologies et après une première expérience dans un journal national, j’ai vu dans le financement participatif un moyen de concrétiser n’importe quelle bonne idée, même la plus farfelue et l’occasion de populariser l’innovation.

Répondre