[COMPTE-RENDU] L’Apéro des Crowdfunders Spécial Pitch #5

0

Merci à tous

 

La cinquième édition de l’Apéro des Crowdfunders a remporté un franc succès hier soir avec le Spécial Pitch consacré à 3 porteurs de projet des startups Mutum, Bapbap et Prizm.

porteurs de projetOlivier Roberdet, Mathieu Jeanne-Beylot et Édouard Minart

 

Mathieu Jeanne-Beylot, co-fondateur de Mutum, Édouard Minart, co-fondateur de Bapbap et Pierre Gochgarian et Olivier Roberdet, fondateurs de Prizm, sont venus nous présenter leur projet respectif et l’objectif de leur campagne de crowdfunding en cours de financement. Chaque campagne a fait l’objet de 5 minutes de présentation suivies de 5 mn de questions/réponses. L’Apéro s’est terminé par un vote du public pour élire son projet favori.

 

« Être transparent sur la campagne de crowdfunding« 

Mathieu Jeanne-Beylot nous a exposé le fonctionnement de Mutum, un site de prêt d’objets entre particuliers. Les prêts et emprunts sont valorisés par des mutum, une monnaie virtuelle, qui permet de louer en direct. Chaque action permet de gagner ou de dépenser des mutum. « La mission de Mutum est d’encourager à consommer mieux, plus responsable, gratuitement et intelligemment », a souligné Mathieu Jeanne-Beylot. La campagne de financement participatif sur KissKissBankBank a récolté 6510€ sur un objectif de 7000€, soit un financement de 93% de la campagne. Elle permettra de développer une application mobile pour Iphone et androïd, de rémunérer les stagiaires et les développeurs ainsi que régler les frais d’avocat. « Il faut être transparent sur la campagne de crowdfunding pour avoir la confiance des bakers », a déclaré hier Mathieu Jeanne-Beylot, qui a fait appel au crowdfunding pour compléter le financement de la startup. En effet, 20 000€ ont déjà été injectés dans Mutum pour couvrir les frais administratifs, la viabilité juridique. Il reste 4 jours avant la clôture de la campagne.

 

« Le crowdfunding est un bon moyen de construire une relation avec les contributeurs »

BapBap, c’est un projet de brasserie parisienne installée en plein centre de Paris dans le quartier Oberkampf (11e arr.). L’idée est de fabriquer une bière 100% made in Paris, depuis le concassage du grain jusqu’à l’embouteillage. Les premières recherches brassicoles ont permis de mettre au point une bière blonde de caractère (type Pale Ale) aux arômes de houblon et aux saveurs de fleurs et d’agrumes, qui sera complétée par une large gamme de bières. La première campagne de crowdfunding, lancée sur Ulule, a atteint son objectif mardi 18 novembre en récoltant 30 526$ et permettra l’achat de deux fermenteurs. Une deuxième campagne de 10 000€ est en cours pour financer 14 tireuses portables pour savourer BapBap à la pression, avec des contreparties alléchantes, notamment un abonnement de bière à vie pour un don de 150€. « Le crowdfunding s’est présenté à nous comme un complément de financement », à indiqué Édouard Minart. L’idée est de trouver des partenaires pour qu’une partie de la production soit disponible dans les bars et les restaurants parisiens. « Ça existe ailleurs, à Londres, à Berlin et à New York ; Paris est à la traîne! », a proclamé le co-fondateur de BapBap.

 

« Prizm a atteint son objectif en 4 jours »

Pierre Gochgarian et Olivier Roberdet, 2 des 4 fondateurs de Prizm, nous ont présenté leur objet connecté et leur campagne sur la plateforme américaine KickstarterPrizm choisit à votre place une musique en fonction de vos goûts, de l’ambiance et des personnes présentes dans la salle. Il saura ajuster la musique selon que vous êtes en tête-à-tête pour un dîner romantique ou avec vos amis pour une soirée festive. Tout cela est possible grâce à un algorithme qui analyse les goûts musicaux de chaque personne présente dans la pièce grâce à une connexion aux smartphones, pour proposer de la musique qui plaise à l’unanimité. Pour déposer leur projet sur Kickstarter, les fondateurs de Prizm ont dû s’expatrier aux États-Unis pour créer une filiale. La campagne de crowdfunding, qui sera clôturée dans 7 jours, a remporté un succès rapide avec $134 856 alors que l’objectif était fixé à $70 000. Les fonds récoltés permettront de financer la fabrication des prototypes alpha et bêta, de finaliser les applications IOS et androïd et financer la production complète du Prizm. Olivier Robertdet estime que le succès aurait été proportionnel à l’audience française de la campagne si le crowdfunding avait été réalisé en France. « Notre couverture presse est très importante en France », a-t-il déclaré.

Suite au vote du public, le projet Bapbap a remporté le prix du projet favori, suivi de peu par Prizm.

Nous vous remercions d’avoir été si nombreux et vous donnons rendez-vous au prochain Apéro des Crowdfunders !

Partager

À propos de l’auteur

Répondre