Fritchi annonce un tour de table à 30 millions d’euros

0

Deux ans après sa création, Fritchi, la Foodtech qui souhaite rendre accessible le « bien manger » au quotidien, annonce une troisième levée de fonds de 30 millions d’euros !

Parmi ses investisseurs, la start-up compte désormais Verlinvest, Felix Capital, mais encore Alven Capital et IDinvest Partners, ses deux actionnaires historique : un tour de table inédit pour une entreprise de moins de deux ans.

Fritchi est une startup portée par deux entrepreneures Julia Bijaoui et Quentin Vacher. Leur concept est simple : livrer des repas avec des produits frais, en élaborant eux-mêmes les plats livrés depuis leurs cuisines à Paris. Chez Fritchi, vous trouverez des plats variés, riches, équilibrés et surtout une carte sans cesse en évolution.

« Nous avons créé Frichti pour reconnecter les citadins hyperactifs que nous sommes avec le bon, le vrai. Notre sourcing est ultra-exigeant : nous connaissons nos producteurs, nous sélectionnons nous-mêmes les produits que nos clients commandent en quelques clics depuis une application, aussi simplement qu’un taxi. En bref, Frichti allie la qualité des produits du temps de nos grand-mères à la praticité de notre monde moderne » explique Julia Bijaoui, co-fondatrice de Frichti.

La Foodtech séduit jours après jours des milliers de clients grâce à ses produits de qualité à des prix attractifs. Le nombre de clients croît chaque jour grâce à un modèle logistique inédit : rendre la qualité et le bon accessible à tous. L’algorithme élaboré par leur équipe permet de regrouper la livraison de commandes voisines afin d’optimiser les temps de parcours ainsi que les coûts pour les clients.

« Nous répondons à une profonde tendance de société: les gens ont de plus en plus envie de bien manger, ils starifient les chefs et il existe un véritable engouement pour la cuisine. Mais au quotidien, on n’a pas forcément le temps de faire les courses, d’aller au marché, encore moins le temps de cuisiner, on a tous des petites cuisines, des vies et bien remplies » lance Julia Bijaoui.

Le développement économique est au cœur de leur enjeu. Fritchi se distingue des autres jeunes pousses en employant 300 salariés en CDI, dont une soixantaine en cuisine. Cela permet à la Foodtech de maîtriser la qualité du service ainsi que l’expérience client qu’ils désirent faire passer.

Aujourd’hui Fritchi souhaite mettre le cap à l’international. Leur objectif ? Devenir les leaders mondiaux de la Foodtech.

Partager

À propos de l’auteur

Actuellement en troisième année à l'EIML Paris en marketing et communication. Pour ma première expérience en communication, j'ai rejoint Good Morning Crowdfunding, un média dédié à l'actualité du financement participatif. Cet univers me permets de découvrir le milieu du crowdfunding, un univers riche et dynamique.

Répondre