[ESPACE] Un petit pas pour l’Homme, un grand pas pour le crowdfunding

0

Espace

L’exploration spatiale est un secteur qui coûte cher et que seulement quelques acteurs sont capables de financer. Ainsi, le secteur privé et les agences spatiales privées se tournent désormais de plus en plus vers le grand public pour financer tout cela, et par conséquent vers le crowdfunding. Ils trouvent ici un moyen de recevoir une contribution financière mais également une démonstration du soutien public. Le crowdfunding booste ainsi les recherches et les réalisations, et se révèle prometteur dans le domaine de l’astronomie.

Des projets spatiaux sont donc lancés régulièrement, dont certains avec beaucoup de succès. Cela a été le cas avec Lunar Mission One, projet visant à explorer le pôle sud de la Lune, ou encore avec KickSat, projet d’envoi de satellites de recherche en orbite autour de la Terre, projets qui devraient d’ailleurs se concrétiser sous peu.

Dans le cas de la conquête spatiale, le financement participatif démontre un esprit collaboratif et désintéressé, puisque même si le public finance un projet et en tout cas en ce qui concerne l’espace, il est quasiment certain qu’il ne palpera jamais le projet final, étant réservé aux professionnels.

Et la NASA dans tout ça ?

La NASA serait prête à utiliser le crowdfunding pour certains projets, mais c’est plutôt le Congrès Américain qui n’est pas de cet avis. Il n’est en effet pas prêt à remettre les missions de la NASA entre les mains du grand public. La NASA quant à elle, fait tout de même participer le public de temps à autre, notamment afin que celui-ci apporte des recherches, des études ou même des idées. L’organisation demande en effet de plus en plus souvent l’avis du grand public, comme il en a été le cas sur Twitter avec la présentation du robot Curiosity, chargé d’explorer la planète Mars, qui avait fait sensation.

La NASA et les entreprises spatiales privées sont donc en train de développer leur concurrence avec la stratégie du recours ou non au crowdfunding. Cependant, crowdfunding ou pas, toute cette agitation autour de la conquête spatiale démontre bien que le public s’y intéresse. En vue des nombreux donateurs dans ce secteur sur les plateformes de financement participatif, nous pouvons tout de même supposer que le crowdfunding est en train de prendre une place de plus en plus importante dans la course aux étoiles.

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

Répondre