[ESPACE] Le crowdfunding aurait-il la tête dans la lune ?

0

Le crowdfunding est un secteur où naissent les projets les plus dingues. Alors niveau dinguerie, certains n’hésitent pas à voir loin, très loin, et à lancer des campagnes ayant pour objectif le cosmos ! Que ce soit pour des projets très sérieux, ou pour d’autres qui le sont beaucoup moins, c’est une réalité : le financement participatif est en conquête vers l’espace. Voici un petit panorama des échecs dont on se doutait quand même un peu…

Rappelez-vous de ce projet loufoque de Porn Hub lancé sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo qui consistait à envoyer deux stars du X dans une navette spatiale afin de réaliser la première sex-tape tournée dans l’espace… Résultat : un flop en prévision puisque le projet n’a récolté que 7% du budget prévu (ce qui fait tout de même $235 000 sur 3,4 millions de dollars !) alors qu’il ne leur reste qu’une dizaine de jours.

Mars One, échec crowdfunding

Un autre échec, mais moindre : Mars One, un projet en campagne sur Indiegogo ayant pour but de débuter une colonisation de la planète Mars. Loufoque n’est-ce pas ? Pourtant, ce projet a frôlé de très près son succès : $313 000 récoltés sur $400 000…

Parlons maintenant de Pocket Spacecraft, un projet qui était sur Kickstarter. Celui-ci nous aurait permis d’envoyer notre propre vaisseau spatial (designé et créé par nos soins, bien entendu) sur la Lune. Alors, bien sur, il s’agit d’un petit vaisseau pas plus gros qu’un CD, hein. Mais vous auriez pu suivre l’exploration de celui-ci grâce à sa connexion avec n’importe lequel de vos appareils mobiles. Flop again : 69 000£ récoltés sur 290 000£.

Pocket Spacecraft, échec crowdfunding

Bon aller, un dernier parce qu’il est quand même dingue : Golden Spike, un projet à l’époque en campagne sur Indiegogo. Celui-ci promettait des safaris lunaires… qui n’auront jamais lieux. $19 000 récoltés sur $240 000, ça fait mal.

Alors oui, il y a eu de nombreux échecs dans la relation que crowdfunding et espace entretiennent. Mais rappelez-vous aussi du projet Lunar Mission One qui vise à explorer le pôle Sud de la Lune, du projet Kicksat qui souhaite envoyer des satellites de recherche en orbite autour de la Terre, ou encore du projet ARKYD qui permet de rentre accessible à tous la vue de l’univers. Dans ces cas là, tout l’argent nécessaire a été récolté. Mais au bout du compte est-ce pour autant suffisant ? Et surtout : est-ce réalisable ?

L'ARKYD 100

Nous verrons bien si les promesses respectives sont tenues. En attendant, Lunar Mission One a sa première mission en cours, Kicksat s’excuse pour le manque de nouvelles mais promet un futur lancement, et ARKYD a été déployé avec succès depuis l’International Space Station !

 

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

Répondre