[MUSIQUE] Le crowdfunding s’invite à la fête de la musique !

0

diggers

Aujourd’hui, nous sommes le 21 juin. Premier jour de l‘été, jour le plus long de l’année (solstice d’été), et surtout jour de la fête de la musique. Un beau programme en somme si on excepte que le temps grisâtre fait de l’ombre à notre soleil bien-aimé.

La musique et le crowdfunding, c’est une longue histoire d’amour. Un outil qui est de plus en plus répandu dans le monde de la musique. Les principaux acteurs sont souvent des artistes en démarrage ou autoproduits. La preuve avec la jeune chanteuse Lyenna. Un jeune talent qui commence à se faire un nom dans le milieu grâce à quelques reprises de qualités. Une renommée qu’elle a durement acquise sur les réseaux sociaux. Désormais, son objectif est d’effectuer son premier enregistrement. Entouré par une équipe de qualité, (studio Ecklecktik Records, une équipe de tournage de clip vidéo makers), il ne lui manque « plus » qu’à réunir la somme de 700 euros. Pour cela, Jade Guilmet, sous son nom de scène Lyenna, a lancé une campagne de crowdfunding sur la plateforme Ulule. Un soutien qui lui permettra de faire un premier pas dans le monde si compliqué qu’est la musique. Lyenna aura le droit à un avant-goût de sa future vie à l’occasion de la fête de la musique. Cette dernière se produira au parc de Blossac avec Julie Morice, autre jeune chanteuse talentueuse.

SAINT-MAIXENT - Lyenna chanteuse - 2

Même les plus expérimentés s’y mettent : le rappeur français Kamini, a récemment lancé une campagne de financement participatif pour financer la production de son 3ème album.

À plus grande échelle, on retrouve une fête de la musique entièrement financée par le financement participatif ! C’est notamment le cas à Zurich, en Suisse. Pour cette 2ème édition, les organisateurs ont décidé d’adhérer à l’esprit de la Charte internationale de la fête de la musique, en rendant l’accès gratuit au public à tous les concerts. Un rendez-vous immanquable pour tous les Zurichois passionnés de musique.

zurich

Un autre exemple avec le premier événement musical 100% connecté. Un concept novateur et ambitieux. BIM! proposera pour sa première édition, de découvrir jusqu’à 100 artistes émergents pour 200 concerts à écouter en live sur smartphone, tablette ou ordinateur. Un projet rendu possible grâce à la collecte de fonds effectuée sur la plateforme de financement participatif KissKissBankBank. La somme de 15 000 euros a été réunie, ce qui permettra la programmation d’une cinquantaine de groupes. Une première batterie de tests a déjà fait ses preuves sur Lyon, où une vingtaine de lieux de concerts sont déjà connectés grâce à un box micro-connectée appelé Sondbox. Le 21 juin, jour de la fête de la musique, quatre scènes extérieures seront connectées à cet outil.

bim

Pour profiter de la Fête de la musique à Paris, Diggers Factory, plateforme de crowdfunding permettant à de petits producteurs de presser leurs vinyles à moindres frais, organise un concert gratuit pour la fête de la musique. Après une première édition très réussie, Diggers Factory remet ça en vous invitant au croisement Rue Lamarck et Rue du Mont-Cenis à Paris dans le 18ème pour cette deuxième édition.

En dépit de la situation particulière que vit la France depuis l’année dernière (attentat, état d’urgence), et l’évènement européen qui se déroule actuellement en France (Euro 2016), la fête de la musique – malgré quelques concerts annulés – sera une occasion pour les passionnés de musique de se détendre et d’accueillir l’été comme il se doit.

Le crowdfunding, partenaire officiel de la musique !

Partager

À propos de l’auteur

Passionné par les nouvelles technologies et le monde du sport, je suis actuellement en première année à l'Ecole Française de Journalisme. Pour ma première expérience dans le métier, j'ai décidé de rejoindre Goodmorning Crowdfunding, média dédié à l'actualité du financement participatif. Une première expérience professionnelle inoubliable qui fut riche en émotions et en apprentissages. Une formation de qualité pour le jeune journaliste en herbe que je suis.

Répondre