[TOP 3] Les plus grosses arnaques du crowdfunding

6

Le crowdfunding attire un public de plus en plus vaste, et forcément les arnaqueurs suivent le mouvement en quête d’argent facile. Même si les plateformes essayent au maximum de filtrer et de détecter les fraudes, certains arrivent à passer entre les mailles du filet. Récemment, Kickstarter a stoppé la campagne de Skarp Laser Razor, jugeant son efficacité douteuse alors qu’ils avaient déjà amassé 4 millions de dollars. Seulement quelques heures après l’annulation, ils étaient chez le concurrent Indiegogo. Le temps nous dira s’il s’agissait d’une arnaque ou pas. En attendant, nous vous avons  concocté un petit top 3 des arnaques qui ont fait le plus de bruit dans la sphère du financement participatif

Numéro 1 : The Doom that came to Atlantic City

En 2012, Arnaque et crowdfundingErik Chevalier, pseudo concepteur d’un jeu de société a lancé une campagne sur Kickstarter afin de récolter 35 000 $. Mais le concept séduit tellement qu’il obtient plus de 120 000 $ pour le réaliser. À la fin du délai imparti, il ne donne plus aucun signe de vie et les contributeurs finissent par s’inquiéter. Il sera quelques années plus tard rattrapé par la justice américaine qui le condamnera à rembourser 111 793 $ et l’a exclu du monde du crowdfunding. Problème, l’homme est dans l’incapacité de payer car il a en fait utilisé les fonds pour payer son loyer et financer son déménagement. Le jeu n’a donc jamais existé en dehors du site Kickstarter.

Numéro 2 : La viande de Kobe japonaise

Toujours chez KickStarter, un projet nommé Kobe Red a été annulé seulement une heure avant la fin de la deadline, ce qui a évité à plus de 3 000 contributeurs se faire flouer. Ce boeuf séché, préparé à partir de bœufs japonais nourris 100% bio, traités à la bière et massés, est d’une grande qualité et extrêmement cher sur le marché. Plus de 120 000 $ ont ainsi été récoltés avant qu’une équipe préparant un documentaire sur la plateforme ne suspecte l’arnaque et avertisse Kickstarter in extremis.

Numéro 3 : Ubutab

UbuTab, arnaque crowdfunding

Cette arnaque nous viens cette fois de la plateforme Indiegogo. Nous avions parlé de cette tablette dans un de nos projets du jour, pendant sa campagne fin 2014. Le produit était très alléchant et disposait d’un disque dur entre 500 Go et 2 To pour 245 $ pour les premiers et jusqu’à 690 $ en tarif classique. À la fin la la collecte, près de 28 000 $ avaient été collectés et quelques mois plus tard les plaintes ont commencé à affluer à cause de l’important retard. La créatrice a prétendu un temps avoir des problèmes de douanes avant de fermer le site internet et de disparaître avec l’argent.

Partager

À propos de l’auteur

6 commentaires

    • Clara Douet sur

      Bonjour Fray,

      Toutes nos excuses, vous avez raison c’est effectivement près de 28 000 $ et non 280 000 $. Merci pour votre commentaire, l’erreur a été corrigée.

      Bien à vous,

      L’équipe de Good Morning Crowdfunding

  1. Pingback: LES PÉLUTS VEULENT S’INSTALLER SUR GAILLAC | testet-sivens

  2. bonjour et bonne fin de semaine

    je voudrais aider les programmeurs de linux mint 18 sarah mais j’ai aucun site pour faire des dons. bon je donnerais pas une grosse somme mais je voudrais les aider..

    sinon c’est aux donateurs de faire attention et vérifier la realité des projets. moi j’ai connu une femme qui se disait battue par son mari et qui demandait de l’aide financiere. 3000 euros. mais d’une part y a pas de frais ou tres peu pour des violences conjugales. on va dans un poste de police, ensuite un médecin fait faire des tests et au revoir.

    je suis certain que cette gemme a du recevoir des millions d’aides indues mais à cause de l’absence de bon sens des donateurs.

Répondre