[AGRICULTURE] Le crowdfunding responsable

3

L’alimentation « bio » et « healthy » est LA tendance de ces dernières années. Dans nos assiettes, le soja et le tofu n’ont jamais été autant appréciés. Consommer oui, mais mieux ! Le crowdfunding n’est pas en reste et s’est vite emparé de cette nouvelle consommation responsable. De nombreuses plateformes de crowdfunding se sont spécialisées dans des secteurs engagés et responsables pour avoir un impact concret et direct sur le quotidien. C’est le cas de l’agriculture mais d’autres secteurs s’épanouissent dans ce domaine.

Pour consommer mieux, il faut trouver des solutions dans la production et réduire notre empreinte écologique en adoptant un comportement responsable. C’est le défi qu’a décidé de mener Mon drive local, actuellement en campagne de financement participatif sur la plateforme Ulule. Ce projet défend une consommation locale pour soutenir les producteurs, la consommation de produits de saison bio dont la traçabilité des aliments est connue, une réduction de l’empreinte carbone et une limitation du gaspillage alimentaire. Le concept s’adapte aux contraintes des consommateurs d’aujourd’hui puisque le service propose un réseau de drives. Le consommateur commande sur un site internet dédié et vient récupérer ses achats au point de retrait drive ou passe par un service de livraison. Le but : ne plus seulement être un consommateur mais devenir un consom’acteur.

Le projet de la startup MonPotager.com avait connu un franc succès lors de sa campagne de crowdfunding. Pour eux, tout le monde peut devenir « ageekculteur » en ayant accès à des fruits et légumes de saison et issus de l’agriculture biologique. Sur le site, le consommateur cultive virtuellement son propre petit potager en évitant le gaspillage alimentaire et se fait livrer les produits chez lui.

Du côté des plateformes dédiées à l’agriculture, certaines sont bien ancrées dans le paysage du financement participatif. C’est le cas de la plateforme de prêt BlueBees qui donne de la visibilité à des projets qui oeuvrent pour une agriculture et une alimentation durable, c’est-à-dire écologique, viable écologiquement, source d’emplois et de liens sociaux. Ils se revendiquent comme étant le « financement citoyen du monde de demain ». Depuis le lancement du site en décembre 2012, les fonds collectés pour 46 projets financés représentent plus de 840 000 € d’après leur site internet.

La plateforme Miimosa a voulu prendre le virage du crowdfunding au bon moment. L’agriculture est fragilisée ces dernières années alors que le financement participatif connaît une popularité sans pareille depuis 2013. La spécificité de Miimosa est de proposer du don/contre don le plus souvent en nature pour valoriser et faire connaître les produits du porteur de projet. Contrairement à Blue bees, la plateforme ne se revendique pas militantiste mais valorise ce secteur en le mettant en lumière.

En effet, l’agriculture française est la fierté du pays mais elle connaît malheureusement une perte de vitesse depuis plus de 30 ans. La part de l’agriculture et des industries alimentaires ne cesse de diminuer dans le PIB français et représentait seulement 3,6 % du PIB en 2013 contre 6 % en 1980. Les prix des produits agricoles chutent et et les revenus des agriculteurs sont en berne. La France peine sur le marché mondial, même si elle reste une puissance agricole forte en Europe. Le financement traditionnel ne semble plus bénéficier au milieu agricole alors que la finance participative apporte une solution à ce problème et favorise l’essor en permettant à tout le monde de devenir un acteur de l’économie agricole et de s’engager pour des projets d’avenirs et responsables.

Partager

À propos de l’auteur

Journaliste web Actuellement en deuxième année à l'EFJ Paris en journalisme plurimédia, je me suis dirigée vers des études de journalisme, tout naturellement, me laissant guider par mon envie d'écrire. Passionnée de musique, j'aime tout ce qui touche à la culture de près ou de loin. Ma première expérience à Good Morning Crowdfunding m'a permis de découvrir le milieu du crowdfuding, un univers riche, dynamique et sympathique.

3 commentaires

  1. Pingback: [ÉVÉNEMENT] Préparez votre journée avant la Fête du crowdfunding de demain ! - Good Morning Crowdfunding

  2. comment est ce que la rémunération de vos adhérents se faire et quel est le pourcentage de rémunération. Parce que dans mon pays qui est la côte d’ivoire cette activité est entrain d’être interdite par l’Etat sous prétexte que ces structures font de l’appel à l’épargne public. Or chez vous elle existe bien.

  3. comment est ce que la rémunération de vos adhérents se fait et quel est le pourcentage de rémunération. Parce que dans mon pays qui est la côte d’ivoire cette activité est entrain d’être interdite par l’Etat sous prétexte que ces structures font de l’appel à l’épargne public sous prétexte que ce système dérangerait le système bancaire. Or chez vous elle existe bien.
    Le vrai problème c’est que le gouvernement ivoirien a pris une partie de cet argent pour payer les mutins et se propose de rembourser le capital investi sur la base des fonds restant sur les comptes.
    Merci et aider moi à investir en france si en côte d’ivoire cela est difficile.

Répondre