PDJ 23 février: AIR-INK – La première encre faite à partir de la pollution de l’air

0

 

AIR-INK – La première encre faite à partir de la pollution de l’air

Alors qu’ils étaient encore à l’université, les fondateurs se sont demandés comment transformer la pollution de l’air en quelque chose d’utile.

Ils ont ainsi eu l’idée de créer une encre, destinée aux peintres, dessinateurs et autres créateurs d’art, produite à partir d’une particule de carbone polluante présente dans l’air. Vous la connaissez, il s’agit de la particule responsable de la fumée noirâtre qui sort des cheminées ou des pots d’échappements des voitures.

En language moldus, comment ça marche?

Tout d’abord, ils utilisent un appareil qu’ils ont créé, appelé KAALINK, pour capturer ces particules de carbone. Ces particules collectées sont forme de suie sont ensuite traités pour enlever les propriétés toxiques et cancérigènes. Le pigment de carbone obtenu est alors utilisé pour fabriquer l’encre.

Au final de ce processus, 30ml d’encre correspondent à 45 minutes de pollution de voiture absorbée, plutôt pas mal pour un petit pot d’encre.

Aujourd’hui ils finissent la production en série de leur encre sur Kickstarter. Si vous vous sentez l’âme écolo-artiste, allez jeter un oeil au projet.
Kickstarter.  

MONTANT RECHERCHE: 14000$


   

Partager

À propos de l’auteur

“Professionnel de l’investissement dans les entreprises innovantes en amorçage, je suis toujours attentif aux évolutions de moyens de financer la croissance des entreprises. J’ai co-fondé fin 2013 Sowefund, plateforme de financement participatif en equity qui permet à tous de prendre part au développement des entreprises françaises en investissant aux côtés de professionnels du secteur. Un mix entre le financement participatif et les moyens de financement traditionnels va considérablement accroitre la capacité de nos start-up.”

Répondre