PayPal et crowdfunding, vers une résolution du conflit

0

PayPal et crowdfunding

PayPal et l’évolution du marché

Il y a de ça un mois, nous pouvions lire sur le site Forbes, l’histoire d’une campagne de crowdfunding dont les fonds avaient été gelés par la compagnie PayPal. Mauvaise publicité donc, pour une entreprise utilisée par plus de 110 millions de personnes à travers le monde.
Décryptage.

PayPal et le crowdfunding, une histoire d’amour

La montée du crowdfunding rend certaines transactions financières délicates. Comme le prouve l’exemple de PayPal, entreprise gigantesque brassant des millions. Le volume du e-commerce aux États-Unis représentait $224.2 milliards en 2012 et la part, minime, du crowdfunding dans ce chiffre ahurissant a tout de même posé problème.
Pour le projet des studio Lab Zero (jeux vidéos), PayPal a gelé la somme de 700 000 € privant tous leurs collaborateurs d’un salaire et pour le jeu Yatagarasu, PayPal s’est lui même donné le statut d’investisseur et de producteur, gelant 50% des fonds levées et s’accordant un droit de regard quant à l’évolution du projet.
Du coté de la filiale d’eBay, l’argument principal est que, dans le cas où le projet ne verrait pas le jour, elle se trouverait à traiter toutes les demandes de remboursements des crowdfunders.
Il ne s’agit pas de cas isolés, plusieurs autres studios de développement se sont vus refuser leurs argents et ces situations ont parfois duré des mois avant d’être réglées.

PayPal et crowdfunding

L’émergence de nouvelles solutions de paiement en ligne.

La relation entre PayPal et le crowdfunding est conflictuelle et porte principalement préjudice au financement participatif. Face à cela, des nouvelles solutions se développent et de nouveaux acteurs apparaissent sur le marché.
Dwolla, par exemple, s’oriente vers les entreprises, les associations ainsi que tous les utilisateurs souhaitant transférer de l’argent. Il s’agit d’une solution montante sur internet.
Amazon a quant à lui lancé son propre service de paiement en ligne et il en va de même pour la BNP, la Société Générale et la Banque Postale qui viennent de lancer Paylib, déjà adopté par Vente-Privée, Voyages-sncf, Leroy Merlin ou encore Priceminister.
Payplug, co-fondé par Antoine Grimaud et lancé en mars 2013, est un outil spécialement dédié aux petites entreprises et artisans pour considérablement simplifier les paiements en ligne.
Certaines solutions innovantes se sont déjà vu absorber par de plus grands groupes, c’est le cas de Braintree, racheté par e-Bay.

PayPal et crowdfunding

Refonte des conditions d’utilisation de PayPal.

Tous les exemples cités dans notre première partie ont vu leurs situations régularisées avec le temps. Le crowdfunding, même s’il n’est pas nouveau, pose problème aux solutions de paiement qui sont effrayées par les dérives possibles et les risques sous-jacents au développement du crowdfunding.
PayPal serait apparemment en phase d’améliorations, aux vues des « dérapages » commis et son Vice-président Tomer Barel a récemment déclaré souhaiter prendre part à l’évolution du crowdfunding qui est selon lui un « catalyseur puissant pour l’innovation ». L’entreprise serait en discussion avec des plateformes pour convenir sur l’amélioration de leurs procédés et ainsi éviter les déconvenues du passé.

Source:

http://www.pcinpact.com/news/82369-paypal-annonce-refonte-sa-politique-concernant-crowdfunding.htm
http://www.giantbomb.com/articles/crowdfunding-s-secret-enemy-is-paypal/1100-4743/
http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/paylib-0913.shtml
http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/antoine-grimaud-grimaud-payplug.shtml
http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/psp-e-commerce.shtml

Partager

À propos de l’auteur

“En Master 2 à l’école Sup de Pub à Paris, je suis curieux et m’intéresse à tout. L’univers du Crowdfunding est fascinant et son actuelle phase de développement en fait un domaine où il fait bon travailler. Véritable accro à internet, je suis toujours à la recherche de nouvelles façons de communiquer, créer et interagir.”

Répondre