Le financement participatif stimule les énergies renouvelables

0

eolien_goodmorning

Au cours de l’année 2016, les différentes plateformes de don, prêt et capital ont vu leurs montants augmenter de 40% par rapport à 2015 et atteindre un montant total de 234 millions d’euros. Tous les types de projets se voient dopés par la croissance de ces plateformes permettant à quiconque de monter son projet.

Grâce à ces plateformes et à l’enthousiasme qu’elles génèrent, les projets liés aux énergies renouvelables en France sont de plus en plus financés par leur biais. Au cours de 2016 sur les plateformes de financement participatif dédiées à ces énergies, seules 7 d’entre elles ont effectivement soumis un projet en énergies renouvelables en 2016. Ce secteur est en pleine évolution, entre des plateformes qui disparaissent comme GreenChanel mais aussi avec la création d’autres plateformes comme Akuocoop.

Logo-GreenUnivers_goodmorning

Un rapport sur le niveau de financement des énergies renouvelables a récemment été publié par GreenUnivers. Le résultat démontre qu’en 2016 près de 11.5 millions d’euros ont été collectés en dettes.

On dénombre aujourd’hui 13 plateformes de financement participatif attribuées aux énergies renouvelables. Celles-ci ont permis le financement de 66 projets dans de nombreux secteurs, tels que : le solaire, le biogaz, la géothermie, l’éolien, mais aussi la biomasse. C’est notamment l’éolien qui représente 50% des montants empruntés contre seulement 40% des projets financés. Quant au solaire, c’est ce secteur qui concentre le plus de projets soumis à la participation citoyenne avec près de la moitié des projets, ils ne représentent cependant, seulement que 37% des sommes collectées.

Ce n’est pas une surprise, la France est en retard dans le développement des énergies renouvelables. Cependant, il est encore temps de pouvoir rattraper ce retard, notamment grâce à l’aide de ces moyens de financement qui permettent non seulement d’établir une dynamique dans ce secteur, mais aussi d’intensifier l’acceptabilité des projets de la part des citoyens.

2017 sera-t-elle une année fleurissante, dans le déploiement de ces énergies ?

Partager

À propos de l’auteur

Actuellement en troisième année à l'EIML Paris en marketing et communication. Pour ma première expérience en communication, j'ai rejoint Good Morning Crowdfunding, un média dédié à l'actualité du financement participatif. Cet univers me permets de découvrir le milieu du crowdfunding, un univers riche et dynamique.

Répondre