[INSOLITE] Le crowdfunding prend des vacances !

0

crowdfunding vacancesEt voilà c’est l’été, c’est les vacances et tout ça ! Oui, mais pas pour tout le monde. Alors pour ceux qui sont derrière leurs écrans (comme pour ceux qui veulent se distraire à la plage, pas de discrimination), nous vous avons concocté un petit pèle-mêle des campagnes de crowdfunding les plus culottées de ceux qui voulaient votre argent afin d’aller se faire dorer la pilule en vacances.

Parlons par exemple de Lokan, qui a décidé de financer ses vacances au Mont Blanc en amoureux par le crowdfunding. Et c’est la plateforme de crowdfunding française KissKissBankBank qui a trouvé judicieux d’accepter que cette campagne soit en financement. Heureusement, vous, intelligents internautes n’avez pas participé à cette campagne et avez bien eu raison de garder votre argent pour vos vacances. Enfin, il y a tout de même eu 34% de montant de récolté…

Nous pouvons aussi évoquer la campagne désespérée de ce jeune homme qui voulait rejoindre sa petite amie au spring break de Miami afin de s’assurer qu’elle ne fasse pas de « bêtises »… Et ça a marché : $360 récoltés sur les $300 demandés. Et bim, des vacances fraichement payées par la plateforme de crowdfunding américaine GoFundMe. Enfin, ce n’est pas non plus très étonnant lorsque l’on constate que la plateforme a carrément un onglet dédié aux projets de voyages…

Et on a trouvé la cerise sur le gâteau : une plateforme de financement participatif permettant aux internautes de visiter la Polynésie. En gros, les internautes lancent une campagne en partenariat avec l’agence de voyage Air Tahiti Nui, sur laquelle ils communiquent, puis ils attendent de recueillir le montant dont ils ont besoin afin de réserver auprès de l’agence. Oui, vous avez compris, vous payez des vacances en Polynésie à des inconnus pour qu’ils passent un voyage de rêve.

Alors, oui, le crowdfunding est un fabuleux modèle économique, mais n’en abusons pas non plus, hein.

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

Répondre