[EDUCATION] Les enseignants adeptes du crowdfunding

0

Ecole

Enseigner, ça coûte cher mais ça doit être accessible à tout le monde. Le matériel informatique, les sorties scolaires et les livres scolaires ne sont pas peu chers mais ils sont nécessaires. C’est ainsi qu’aujourd’hui de plus en plus d’enseignants se tournent vers le crowdfunding afin de financer tous ces extras.

Concernant l’enseignement primaire et secondaire aux Etats-unis, les enseignants passent en moyenne 500$ de leur argent personnel pour acheter des fournitures à leurs élèves. L’enseignante Kristin Coffield déclare qu’avec le budget consacré à l’enseignement, il est difficile de recouvrir toutes les bases et de fournir un enseignement complet aux élèves. Donc Kristin, comme bien d’autres enseignants tel que Micah Siegel un maître d’école américain, a commencé à créer des campagnes pour des projets éducatifs sur des sites de financement participatif. Et ça fonctionne : grâce à ce recours au crowdfunding, les bibliothèques se remplissent de livres et les classes de toutes sortes de fournitures ! Le plus connu : DonorsChoose, cette plateforme de crowdfunding nord-américaine est dédiée aux demandes enseignantes pouvant aller du simple livre à l’iPad. Selon les enseignants, ces actions sont nécessaires pour l’apprentissage des élèves et l’amélioration de leurs conditions de travail. Et grâce à DonorsChoose aux Etats-Unis notamment, 14 millions d’enfants travaillent aujourd’hui dans de meilleures conditions.

Mais ce problème existe également au sein de l’enseignement supérieur, comme a pu en témoigner notamment la création de DaVinciCrowd, plateforme de crowdfunding créée par l’Institut Français des Fondations de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (IFFRES). Les étudiants sont ainsi soutenus dans leurs projets comme par exemple lorsqu’il s’agit de financer un projet vidéo pour des étudiants d’une école de cinéma.

N’oublions pas que les enseignants font tout de même partie des pionniers du crowdsourcing en envoyant des lettres à la maison afin de demander aux parents d’acheter des crayons, ou encore du savon pour les mains nécessaires pour la classe. Que voulez-vous, les enfants en valent la peine !

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

Répondre