5 bonnes raisons de crowdfunder son film

0

Qu’on se le dise : le financement participatif est ouvert à tous que l’on soit étudiant, réalisateur, producteur, comédien, (amateur, passionné OU professionnel). La motivation et le temps sont les seules conditions pour animer une collecte.

Si vous avez une super idée de docu jamais vu, un court-métrage d’animation avec des personnages en pâte à modeler, une web-série déjantée et intergalactique, un long-métrage hyper émouvant avec un grand acteur hollywoodien ou encore un clip d’un groupe de rock trop branché – lancez-vous !

Photo Article Paola 

Voici 5 bonnes raisons d’oser le financement participatif :

– Pour ceux qui ont la scoumoune

Que fait-on une fois que l’on s’est fait recalé du CNC ? Que les producteurs sont trop frileux ? Que notre grande tante ne nous donne plus d’argent de poche ? On fait appel à la foule, les internautes, tous ces gens qui nous connaissent de près / de loin / pas du tout – et qui on envie de croire en nous, de participer à l’aventure.

Sans s’y substituer, le crowdfunding est avant tout un système de financement alternatif aux circuits traditionnels (banques, producteurs, subventions, etc.).

– Pour ceux qui ont encore de l’espoir

C’est bien connu, pour faire un film, il faut convaincre. Convaincre que le scénario est béton, que le casting va crever l’écran, que l’intrigue est croustillante, mais avant tout, que le public va aimer. Tel Madame Irma devant sa boule de cristal il faut prédire que “ça va marcher”. Alors quel meilleur argument qu’une foule de spectateurs qui contribue financièrement parce qu’il croit en votre projet ? Le nombre de soutiens sur une campagne de financement participatif est un indicateur précieux pour prédire le succès d’un produit culturel et crédibiliser son dossier auprès du CNC, des producteurs, des chaînes de TV ou de l’armée de commissions que vous démarchez pour obtenir des aides.

– Pour constituer son public

Le crowdfunding permet de faire parler du projet dans votre entourage, sur les réseaux sociaux, dans les médias, dans les réseaux professionnels, en amont de sa création.

Une fois le projet financé en ligne (bravo!), la campagne aura permis d’agréger une communauté de fans, tout aussi investi dans l’aventure puisque contributeurs financiers. Cette “army of lovers” sont les premiers spectateurs et donc prescripteurs de votre projet. Ce sont eux qui viendront fièrement assister à la première projection avec leurs copains, qui feront la promotion du film dans leur entourage et dans leur propre réseau.

– Pour “faire des contacts”

Encore une fois, on va chercher de l’argent auprès d’une communauté, mais pas que. Une page projet c’est un lieu de rencontres et d’échanges. Vos soutiens ont sûrement de bonnes idées à vous soumettre pour améliorer votre projet qu’ils ne manqueront pas de vous soumettre. Votre équipe technique manque d’un ingé son : un de vos contributeurs peut vous mettre en relation avec son cousin dont c’est justement le métier. Et puis ça tombe bien, gégé88 fait des piges pour les revues spécialisées ciné…

– Parce que c’est la magie du cinéma

Le cinéma fait rêver depuis toujours et pour longtemps encore. Alors on en profite.

Qui n’a jamais rêvé de se glisser dans les loges des artistes, d’assister en direct du plateau à la scène du baiser final, ou de lancer “Silence… Tournez… Action !” ? Et puis tout le monde aime les films. Alors l’avantage quand on parle de cinéma c’est que ça intéresse plein de gens, et qu’en proposant des contreparties liées à son projet on peut rarement se tromper. Le DVD en avant première, un dîner VIP avec les acteurs, le scénario dédicacé, ça fait plaisir et “ça marche”.

 

Le cinéma c’est magique mais pas le crowdfunding – alors on sort sa créativité, on booste sa communication et surtout on s’investit !

Partager

À propos de l’auteur

“Après un Master 2 en Management des Activités Culturelles et Artistiques et quelques expériences dans le mécénat culturel, ma curiosité m’a dirigée vers le financement participatif. Cinéphile et Responsable des projets chez Ulule, j’accompagne les porteurs de projets, et plus particulièrement ceux de la catégorie Films&Vidéos.”

Répondre