PDJ 16 juin : Courjumelle, dernière production de Jean-Claude Raoul

0

PDJ

Courjumelle – Dernière production de Jean-Claude Raoul

Pour les Solognots ou pour ceux qui sont nés dans les années 1920, le nom de Jean-Claude Raoul doit vous être familier. Réalisateur loir-et-chérien, il s’est fixé comme dernier objectif de réaliser un projet un peu fou. Celui de faire revivre la Sologne des années 1920 à travers un documentaire-fiction baptisé « Courjumelle« .

Un projet réalisé par une poignée de bénévole depuis maintenant près d’un an. Un projet d’envergure réalisé par de vrais passionnés qui aimerait rendre un dernier témoignage à cette époque, ses gestes, ses coutumes et ses métiers, qui vont bientôt s’effacer à jamais des mémoires.

« Courjumelle » est une ferme imaginaire, typique de la Sologne des années 1920. Après un livre de photos sur la Sologne, puis sur la vallée du Loir, ainsi que plusieurs films documentaires en Chine et au Tibet, le réalisateur revient à ses premières amours : la Sologne, ses paysages, ses traditions et ses gestes ancestraux.

court

Courjumelle n’est pas un simple documentaire sur la Sologne. Au-delà de ces paysages naturel unique de forêts et d’étangs accompagnés de ces ambiances magiques capturées au gré des lumières et des saisons, c’est aussi et surtout une œuvre de mémoire et de transmission. Ce film est celui d’une époque, de ses métiers en voie de disparition, de ses industries et de ses habitudes de vie. L’enjeu pour Jean-Claude Raoul sera de préserver les gestes d’antan. Garder la mémoire de ces savoir-faire, ces outils, ces habits, ces architectures, ces ambiances de villages, ces croyances

courte

Une mission de taille qui nécessite un budget important. À ce jour, Jean-Claude Raoul a déjà réuni près de 38 000 euros. Toujours en cours de tournage, le film, dont l’achèvement souhaité est programmé pour la fin d’année 2016, bénéficie aussi de l’aide de nombreux bénévoles et passionnés. Ce qui n’est toutefois pas suffisant pour terminer le tournage, la post-production et la diffusion. Il manque aujourd’hui au moins 6 000 euros et, idéalement, 10 000 euros, sous peine de voir le projet s’arrêter. Pour combler ce manque, Jean-Claude Raoul et toute son équipe a décidé de lancer une campagne de crowdfunding. Pour cela, la plateforme de financement participatif ce qu’on AIME a été sollicité pour les venir en aide.

Pour une participation de 35 euros, vous aurez le privilège de voir votre nom cité au générique du film, une carte nominative avec invitation à la projection du film pour deux personnes, ainsi qu’un DVD du film.
Pour 100 euros, vous aurez droit à tous les cadeaux cités précédemment, avec en plus le livre de Jean-Claude Raoul sur la Chine « les marches du Ciel » ou le livre sur la vallée du Loir « Au fil du Loir », ainsi qu’une brique « Terre de Sologne » personnalisée vous sera remise lors de la projection.

ce qu’on AIME.

MONTANT RECHERCHE: 6000 €


 

Partager

À propos de l’auteur

Passionné par les nouvelles technologies et le monde du sport, je suis actuellement en première année à l'Ecole Française de Journalisme. Pour ma première expérience dans le métier, j'ai décidé de rejoindre Goodmorning Crowdfunding, média dédié à l'actualité du financement participatif. Une première expérience professionnelle inoubliable qui fut riche en émotions et en apprentissages. Une formation de qualité pour le jeune journaliste en herbe que je suis.

Répondre