[SPORT] Le crowdfunding au chevet des participants des JO 2016

0

JO ol

Chaque année, le 23 juin est une date que les sportifs chérissent. Mais pourquoi donc ? Sachez-le une bonne fois pour toutes, la raison est toute simple. C’est la Journée Olympique Mondiale. Une journée que le monde entier célèbre. Plus qu’une manifestation sportive, c’est l’occasion pour des centaines de milliers de personnes de tous âges de participer à une journée d’activités pour promouvoir l’enseignement des valeurs olympiques en s’appuyant sur trois thématiques : « bouger« , « apprendre » et « découvrir« . Les Comités Nationaux Olympiques (CNO) proposent des activités sportives, culturelles et éducatives. Au programme, courses, expositions, concerts ou encore conférences éducatives.

La Journée Mondiale est également aperçu comme le départ du compte à rebours pour les athlètes qui participent aux Jeux Olympiques. J-43. Voilà ce qui nous sépare de l’ouverture des Jeux olympiques d’été de 2016. Après avoir accueilli la Coupe du Monde de Football en 2014, Rio va une fois de plus être sous le feu des projecteurs, et ce, du 5 au 21 août. Près de 10 500 athlètes de 206 Comités Nationaux Olympiques (CNO) seront de la partie. Les Jeux comprendront 28 sports, incluant le rugby à sept et le golf, qui ont été ajoutés par le Comité International Olympique (CIO) en 2009.

Après le Championnat d’Europe de Football en France, les amoureux de sport vont avoir droit à une prolongation d’un mois. Si vous aviez prévu des vacances pour vous détendre, il serait peut-être plus judicieux de les reporter…

rio 2016

Se détendre, c’est un mot que les sportifs aimeraient entendre plus souvent. À un mois de la compétition, le quotidien des sportifs se résume plus à préparation physique et psychologique qu’à plage et soleil. Les Jeux Olympiques représentent pour certains des années de travail, de sacrifices. C’est l’aboutissement d’un rêve. Un rêve que certains n’ont pas pu accomplir à cause d’un paramètre qui revient souvent : l’argent… La préparation olympique d’un évènement sportif de cette ampleur nécessite d’importants frais, à savoir les déplacements aux diverses compétitions et meetings, les frais médicaux (ostéopathe, kinésithérapeute, préparation mentale, …), l’achat d’équipements et de matériels sportifs, sans oublier la nutrition (nourriture, compléments alimentaires et diététicien) qui a un rôle capital dans les performances de l’athlète. Beaucoup d’athlètes sont dans ces cas. Certains utilisent des moyens traditionnels pour pouvoir financer les différents frais, d’autres se tournent vers d’autres formes de soutien comme le crowdfunding.

Une méthode qui a su faire ses preuves dans d’autres domaines alors pourquoi pas dans le sport. Fosburit ou sponsorise.me, plateforme de financement participatif dédié aux sports, sont souvent les derniers recours pour certains.

Le club formateur français Athle 91 est notamment dans cette situation. Ce club qui forme les talents de demain de l’athlétisme français, pourrait ne pas participer aux JO dans des conditions optimales à cause d’un manque de préparation lié aux prix exorbitants que coûte une préparation olympique.

attl

Le club St Geneviève, qui représente la discipline du triathlon (natation, le cyclisme et la course à pied) a besoin de votre aide. Deux athlètes du club de St Geneviève sont qualifiés pour les JO. Une performance de taille pour ce petit club lorsque l’on connait la difficulté pour se qualifier. Pour un si petit club avec un si petit budget, assurer la préparation de ses sportifs relève de l’impossible…

tri

Même pour les plus grands, les frais représentent un frein. Eric Delaunay, champion d’Europe de tir dans la discipline du skeet olympique peut en témoigner. Membre de l’équipe de France, ce dernier avait besoin de fonds pour financer ces déplacements. Un projet qui aura su séduire les plus généreux d’entre vous. Il a réuni la coquette somme de 7080 euros, ce qui va lui permettre d’aborder les JO dans un esprit plus libéré.

À noter que les Jeux Paralympiques – bien moins médiatisé – auront lieu du 7 au 18 septembre. Pour la XVème édition, ces Jeux verront l’introduction de deux nouveaux sports au programme paralympique, le canoë et le paratriathlon.  Ces derniers ont tout autant besoin de votre aide, si ce n’est plus. Le club omnisports des Ulis, c’est 450 bénévoles, 4300 adhérents, 28 disciplines parmi lesquelles le handisport tient une grande place ! Le club est fière d’accompagner Brigitte DUBOC et Olivier HATEM, deux archers d’exception. Face à un manque de moyen criant, ces derniers ont besoin de la somme de 4 000 euros pour l’achat de deux arcs et pour amortir les frais des stages de préparations.

han

« Il n’y a plus de handicap dans le sport, soyez supporter ! »

Qu’on soit sportifs amateurs ou professionnels, l’argent sera toujours une barrière. Mais avec l’envie, la détermination et l’amour qu’on porte à notre sport, rien de pourra vous empêcher d’atteindre vos rêves.

Partager

À propos de l’auteur

Passionné par les nouvelles technologies et le monde du sport, je suis actuellement en première année à l'Ecole Française de Journalisme. Pour ma première expérience dans le métier, j'ai décidé de rejoindre Goodmorning Crowdfunding, média dédié à l'actualité du financement participatif. Une première expérience professionnelle inoubliable qui fut riche en émotions et en apprentissages. Une formation de qualité pour le jeune journaliste en herbe que je suis.

Répondre