Les moteurs de recherche du crowdfunding : enjeux et mode d’emploi

1

Le marché mondial du financement participatif, qui ne cesse de prendre de l’ampleur depuis les années 2009/2010, se compose de centaines de plateformes. Généralistes ou spécialisées dans des domaines aussi multiples que variés, celles-ci offrent aujourd’hui un grand éventail de choix aux contributeurs et porteurs de projets. Un constat qui amène à la question suivante : cette importante variété d’options ne risque-t-elle pas de « désorienter » les principaux concernés ? D’autant plus que le marché s’enrichit de nouvelles plateformes chaque année…

Pour pallier au problème, la finance participative a pu compter, depuis 2013, sur l’arrivée de nouveaux acteurs : des moteurs de recherche exclusivement dédiés au crowdfunding. Un service encore en stade de développement mais qui pourrait vite s’avérer essentiel dans les années à venir tant le financement participatif se développe à vitesse grand V. Analyse.

Moteurs de Recherche Crowdfunding

Des moteurs de recherche dédiés au crowdfunding 

Lancé le 23 juillet 2013, le moteur de recherche américain Seederella fait office de précurseur mondial en la matière suivi de près par CF4all, créé en octobre de la même année. Ce dernier a mis en place un système permettant, grâce à de nombreux critères de recherche proposés, de diriger son utilisateur vers les campagnes susceptibles de l’intéresser. En outre, le site a organisé son fonctionnement autour d’une monnaie virtuelle, le « CrowdCredit« . Le principe ? En allouant des CrowdCredits à un projet, un utilisateur peut lui exprimer son soutien sans pour autant contribuer financièrement. Plus une campagne en obtiendra, plus sa visibilité sera forte sur le net. Un système qui a déjà séduit un grand nombre de plateformes : CF4All compte d’ores et déjà des milliers de campagnes de financement participatif dans sa base de données.

Du côté de la France, le principe de moteur de recherche a été instauré dans les mêmes périodes par les pouvoirs publics eux mêmes. En effet, la Bpifrance (Banque Publique d’Investissement) a lancé en octobre 2013, le moteur de recherche TousNosProjets répertoriant tous les projets des plateformes partenaires. Il répond à un double objectif : celui de fédérer les différents acteurs français du crowdfunding d’une part et d’offrir une meilleure visibilité des multiples projets à financer d’autre part. 

Le pays peut également compter sur un nouvel acteur, MrCrowdfunding, qui vient tout juste d’arriver sur le marché (lancé le 19 septembre). À la différence de TousNosProjets, MrCrowdfunding se veut un moteur de recherche à l’échelle internationale qui répertorie les principales plateformes mondiales de financement participatif. Dans un premier temps, le site va assurer la « veille » des projets sur Kickstarter, Indiegogo, KissKissBankBank et Ulule, l’idée étant d’ajouter progressivement de nouvelles plateformes dans leur base de données. 

Des outils bientôt indispensables au financement participatif ?

De milliers de projets sont lancés chaque année sur diverses plateformes mais beaucoup d’entre eux restent dans l’anonymat le plus total faute d’une visibilité suffisante. Une absence médiatique qui a une double conséquence : pour le projet en lui même qui a peu de chance d’être financé et du point de vue des contributeurs qui vont passer, sans le savoir, à côté de campagnes qui auraient été susceptibles de les intéresser. Une réalité qui devrait s’accentuer dans les prochaines années au rythme dans lequel naissent les plateformes et les projets qui y sont déposés. Comme précisé en introduction, c’est pour faire face à cette réalité que des moteurs de recherche dédiés à la finance participative sont apparus. Le crowdfunding a le vent en poupe depuis quelques années. Il se développe, se diversifie, touche de plus en plus de domaines, prend aujourd’hui différentes formes… Les moteurs de recherche peuvent s’avérer essentiels dans la mesure où ils vont y mettre de l’ordre, assurer un recensement des projets et des plateformes et promouvoir le financement participatif à sa juste valeur. Du côté des internautes, la « foule », ils pourront profiter d’une meilleure visibilité des projets et trouver en quelques clics les projets correspondant le plus à leurs attentes.

Pour reprendre le cas de la Bpifrance, le fait que l’Etat soit intervenu par son intermédiaire en lançant TousNosProjets prouve à quel point les pouvoirs publics prennent le crowdfunding très au sérieux. Le site apparait aujourd’hui comme une « base » sur laquelle les internautes peuvent s’appuyer et un point à travers lequel les plateformes se rejoignent. Ce qui aura pour effet de promouvoir aussi bien les projets que les plateformes et de créer de ce fait, un contexte plus sain et favorable au développement du financement participatif en France.

Autre avantage que peut engendrer les moteurs de recherche : la publication de statistiques régulières. En travaillant directement sur le « terrain » en relation avec les différentes plateformes, les moteurs de recherche peuvent établir des statistiques à temps réel. Il s’agit d’ailleurs d’un des objectifs du nouveau site MrCrowdfunding qui souhaite réaliser des statistiques macro-économiques sur le financement participatif à hauteur d’une publication d’un baromètre détaillé par trimestre. L’occasion pour tous les acteurs, qu’ils soient porteurs de projet, contributeurs ou plateformes de s’appuyer sur des données concrètes pour avancer et s’améliorer. De même pour les pouvoirs publics qui pourront s’adapter au mieux aux évolutions du financement participatif.

Ainsi, pour toutes les raisons invoquées, oui les moteurs de recherche version crowdfunding deviendront vite indispensables. Le marché en compte déjà quelques uns, d’autres devraient arriver prochainement.

La finance participative peut continuer de grandir sereinement.

Partager

À propos de l’auteur

“Après une licence de droit et quelques petits voyages autour du monde, je me suis réorienté vers le journalisme pour pouvoir me concentrer sur l’écriture. Au terme de mes études, j’ai alors rejoint l’équipe de Good Morning Crowdfunding, séduit par les valeurs véhiculées par le financement participatif, à savoir la rencontre, la solidarité et le partage.”

Un commentaire

Répondre