Le crowdfunding : Un nouveau souffle pour le cinéma ?

1

Crowdfunding pour film jeux dangereux

Aujourd’hui le crowdfunding est sur tous les fronts. Start up, projets caritatifs, alors pourquoi pas le cinema ? Plusieurs plateformes proposent déjà leurs services pour financer des créations cinématographiques : TousCoprod, ProArti, MyMajorCompany et bien d’autres.
 Commissions sur les opérations, DVD, places de ciné, ton nom sur le générique ou même parfois assister aux tournages, tous les moyens sont réunis pour donner envie de participer.

Quelques exemples de réussites

On a tous en tête la réussite de « Innocente », premier film à financement collaboratif récompensé aux Oscars ou encore le succès fulgurant de Rob Thomas et son film « Veronica Mars« . Ce projet a récolté plus de 5 millions de dollars en 31 jours de parution sur la plateforme Kickstarter. David Fincher a récolté plus de 400 000 euros afin d’adapter la bande dessinée The Goon, au cinéma. On peut se dire qu’un réalisateur comme David Fincher n’a pas besoin de faire appel au crowdfunding mais quoi de plus beau que de se sentir soutenu par des milliers d’internautes ?

Comme quoi se serait une grave erreur de penser que le financement par les particuliers est réservé à des prétendus réalisateurs avec des scénarios compréhensibles par une poignée de fans.

Le crowdfunding pour le cinéma français

Les politiques l’ont bien compris. Le crowdfunding est un phénomène inévitable dans le développement des innovations et dans le soutien de la culture française. A l’heure du grand retour du « Made in France », le financement participatif trouve bien sa place dans le cinéma français.

Un des premiers à se lancer dans cet expérience est Guillaume Colbroc pour son film « Demain la veille ». 
Michele Laroque a aussi fait appel au crowdfunding pour son film « Jeux dangereux ». L’idée lui est venue avec Julie Barnay de l’équipe TousCoprod. Selon Michele Laroque, c’était aussi une occasion de rencontrer les gens et d’échanger sur le projet. 
De plus, le financement participatif serait un moyen de sauver notre culture qui est, plus jamais, une cause à défendre.

Un bel avenir pour le cinéma

Avec plus de 100 millions de dollars investis ces deux dernières années dans le financement de long métrages, Yancey Strickler, cofondateur de Kickstarter, est certain que les futurs projets ont un bel avenir devant eux.
 Alors peut-être qu’un jour le crowdfunding deviendra un des principaux moyens de financement dans le cinéma et permettra de produire de grands blockbusters.

Partager

À propos de l’auteur

“Etudiant en communication (ISCPA Paris), je voue un réel intérêt aux nouvelles tendances et le financement participatif est un phénomène incontestable ces dernières années. Plongé dans cet univers depuis peu longtemps, c’est avec passion que je découvre, chaque jour, l’évolution fulgurante du crowdfunding !”

Un commentaire

  1. Pingback: [SUIVI] Le film participatif de Michèle Laroque bientôt en salle ! -

Répondre