Crowdfunding : Une fraude à $120 000 décélée sur Kickstarter

2

Revue de Web | GMCF | lun. 17 Juin

KickStarter, une fraude de 120.000 $ évitée de justesse

Le site de crowdfunding KickStarter n’est pas passé loin du scandale. Un faux projet a failli être financé à hauteur de 120.000 dollars.

KickStarter n’est pas passé très loin d’une erreur qui aurait pu ternir sa réputation. Un faux projet, nommé projet Kobe Red, a bien failli être financé grâce à la plateforme et ce à hauteur de plus de 120.000$. Celui-ci proposait l’idée d’une viande séchée de qualité supérieure préparée à partir de bœufs japonais nourris 100% bio, traités à la bière et massés. Des bœufs détendus et heureux en somme. Kobe Red a été annulé seulement une heure avant la fin de sa campagne, prévenant 3.252 donateurs de se faire escroquer.

C’est un groupe qui préparait un documentaire vidéo sur KickStarter qui a flairé la supercherie et l’a rapporté. Car la plateforme n’utilise aucune modération directe, elle attend que ses membres rapportent les éventuelles campagnes suspectes. Les escrocs ont utilisé de faux témoignages apportés par de faux testeurs, le tout a été relayé par des médias crédules qui se sont émerveillés autour du projet et lui ont ainsi fait de la publicité. La machine était lancée et Kobe Red pouvait facilement attirer des donateurs.

Le phénomène des campagnes frauduleuses a tendance à s’accroitre ces derniers temps, la popularité du site augmentant également. Mais sur 102.527 campagnes proposées, le nombre d’escroqueries reste encore anecdotique. De plus, il est difficile de clairement pouvoir séparer les projets malintentionnés de ceux qui ne réussissent tout simplement pas à se mettre en place.

KobeRed KickStarter, une fraude de 120.000 $ évitée de justesse

Voici quelques exemples de ces fameux projets qui ont réussi à passer la barre des financements. Le plus connu est ZionEyez qui permettait de partager de la vidéo en streaming et en direct avec une paire de lunettes et ce sur Facebook. Après avoir été financé à hauteur de 343.415 dollars en 2011, le projet n’a pour l’instant pas vu le jour mais l’argent a lui bien été soutiré aux donateurs. On retrouve également un projet de jeu vidéo de rôle qui a été détecté comme frauduleux et annulé, une personne qui faisait passer des dés achetés en Chine pour un produit révolutionnaire et qui essayait de les revendre sur KickStarter et un créateur de jeu de société qui a tout simplement disparu après avoir levé 22.559 dollars.

Le site souhaite conserver sa politique et laisser ses utilisateurs rapporter les projets qui semblent suspects. Les personnes qui proposent des campagnes sur KickStarter ont une section qui leur explique ce qu’ils risquent s’ils ne tiennent pas leurs promesses. Heureusement pour lui, Kobe Red a été annulé avant d’être financé. Si un tel évènement avait eu lieu, la plateforme de crowdfunding aurait souffert d’une très mauvaise publicité.

Lire l’article : http://www.presse-citron.net/kickstarter-une-fraude-de-120-000-evitee-de-justesse

Partager

À propos de l’auteur

“Après un master II entrepreneuriat, c’est en travaillant sur le financement des startups que j’ai découvert le crowdfunding. Passionné par la nouveauté et le web j’ai co-créé Good Morning Crowdfunding pour faire connaître ce marché."

2 commentaires

  1. Pingback: [KICKSTARTER] Retour sur quelques arnaques du crowdfunding -

  2. Pingback: [TOP 3] Les plus grosses arnaques du crowdfunding -

Répondre