[TENDANCE] Les français réagissent à la crise : pensons collaboratif !

2

La crise économique est un fléau pour les français. Mais à défaut de se laisser abattre, ceux-ci ont plutôt tendance à devenir collaboratifs. Les loyers sont trop chers ? Faisons une colocation ! L’essence aussi ? Optons pour le covoiturage ! Mais encore, et nous en parlions la semaine dernière, même lorsque nous ne disposons pas d’un espace pour développer notre société, nous pouvons en partager un via le coworkingEt même si vous nous direz que ces pratiques sont vieilles comme le monde, elle se sont néanmoins développées à une vitesse folle. Et le crowdfunding est à mettre dans le même panier : je veux lancer mon entreprise mais je manque de fonds ? Et si je choisissais un financement participatif ! Avant tout cela se faisait entre proches, amis aujourd’hui nous n’hésitons plus à le faire avec des inconnus.

Consommation collaborative en France 2

En 2014 déjà, près de 50% des français pratiquaient la consommation collaborative, selon une étude réalisés par le Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie (Crédoc). Selon une autre étude menée par PwC, le marché de l’économie de partage représentait 12 milliards d’euros en 2014 et pourrait atteindre 270 milliards d’euros d’ici 2025 ! La finance participative à elle seule en France enregistrait même une croissance de 100% en 2014 ! Pour les français, cette dernière est non seulement un moyen de lutter contre la crise, mais également une transition dans notre société.

Autre exemple, le covoiturage qui attirait à la base une population assez jeune, se vieillit avec la crise et accueille près de 50% de personnes ayant plus de 30 ans. La colocation, quant à elle, est une nécessité pour 84% des français, selon une étude de l’Institut CSA menée en 2014. Mais il y a une autre alternative encore plus collaborative : « l’habitat participatif« . Celle-ci existe depuis les années 80 mais est revenue à la mode depuis l’année dernière. Petit rappel : il s’agit d’une construction collaborative d’un logement destiné à plusieurs familles.

Alors, ne nous leurrons pas, le développement du numérique y est pour pas mal. En effet, maintenant plus besoin de faire du porte à porte pour chercher des investisseurs, Kickstarter le fait pour vous sur internet, et trouver un covoiturage proche de là où nous sommes se fait en un temps record grâce à une application smartphone. Aujourd’hui, le partage c’est entre nous, mais c’est aussi et surtout sur les réseaux sociaux car presque tout peut désormais se louer, s’échanger, se partager sur internet.

Et puis dans ce monde quelque peu égoïste, un peu de partage ça fait du bien, non  ?

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

2 commentaires

  1. Pingback: [TENDANCE] Le financement participatif, ça va durer ? -

  2. Pingback: [IMMOBILIER] Habitat participatif : tendance en vogue chez les français ! -

Répondre