[SUIVI] Le Fundtruck à la télévision

0

Capture d’écran Fundtruck France 24

Le Fundtruck de Sowefund fait de plus en plus parler de lui et France 24 lui a consacré un reportage (en anglais). On y suit l’équipe, les candidats et le jury du parcours #3 qui a eu lieu le 8 octobre. Cette journée présentait quatre startups : EnovapPhenixEn Voiture Simone, et Glowee. C’est cette dernière qui a été choisie par les votes du jury et du public, et ira donc en final au côté de Leka, L’Orangerie de Paris, Optimiam et un dernier finaliste qui sera sélectionné lors de la dernière journée parcours du 22 octobre. Cette journée vera s’affronter HeavyM (logiciel de vidéos mapping grand public), Wooflow (les meilleurs produits dénichés pour vous), Lunii (la fabrique à histoires pour les 3-7 ans) et Riminder (pour trouver instantanément le job qui vous correspond vraiment). À l’issus de cette dernière étape, les finalistes devront une nouvelle fois pitcher pour se départager, cette fois devant le Grand Jury. Retour sur les finalistes qui se disputeront la finale.

Vainqueur de l’étape 1 : Leka

Cette startup a créé Moti, un petit robot en forme de ballon autonome et interactif destiné à l’usage des enfants ayant des troubles du comportement, de la sensorialité, des interactions sociales et de la communication. Il permet de faciliter la prise en charge de ces enfants par les parents et les professionnels pour les aider à interagir avec les autres. Pour cela, Moti stimule les sens de l’enfant en émettant de la lumière, des sons, des vibrations et se déplace. Leka développe également une application de tableau de bord pour que les parents et les spécialistes puissent suivre la progression des enfants au niveau des applications, de l’interaction avec Moti et de leurs objectifs.

Vainqueur de l’étape 2 : L’Orangerie de Paris

Cette entreprise propose des distributeurs automatiques d’oranges pressées réapprovisionnés régulièrement pas un primeur. Ils sont présents dans les hôpitaux, écoles, salles de sport ou encore dans les gares SNCF.
Les vitres transparentes des machines permettent de voir tout le processus de pressage. Une ardoise présente dans le distributeur permet au primeur d’inscrire à la craie la provenance et la variété des oranges utilisées pour une traçabilité complète.
Enfin le distributeur est doté d’un système de pressage unique : un système de pressage circulaire qui permet d’avoir un jus qui ne sera pas amère, et il dispose d’un système de télémétrie qui permet au primeur d’être informé lorsque le distributeur a besoin d’être réapprovisionné ou d’une maintenance.

Vainqueur de l’étape 3 : Glowee

Cette jeune startup sera-t-elle à l’origine des nos éclairages de demain ? Grâce à son système vivant de bio-éclairage, vous pouvez avoir de la lumière sans consommer d’électricité, sans émettre de CO2 et en limitant la pollution lumineuse au maximum. Comment cela est-il possible ? Tout simplement avec des organismes vivants comme les lucioles ou les ver-luisants qui ont un gène leur permettant de produire une lumière naturelle qui ne dérange aucun écosytème. Pour faire ses lumières, Glowee se sert de bactéries qu’ils placent dans des coques organiques transparentes, aux formes personnalisables et qui se colle sur les surfaces vitrées.

Vainqueur de l’étape 4 : Optimiam

C’est une application mobile qui a pour objectif d’aider les commerces à vendre leurs invendus alimentaires alors avant qu’ils ne soient plus bons grâce à des promotions temporaires sous forme de bons. Cela permet de limiter le gaspillage alimentaire, d’éviter aux commerçants de perdre de l’argent et aux consommateurs de faire des économies sur des produits de tous les jours comme les sandwichs, les desserts, les gâteaux…

Pour connaitre le cinquième et dernier finaliste, rendez-vous le 22 octobre à 10h30, place de la Madeleine à Paris.

Partager

À propos de l’auteur

Répondre