Quand la BD et le financement participatif font bon ménage

1

Accueil Sandawe

Après s’être intéressée à différentes branches de la culture (musique, cinéma, jeux vidéo, série) la rédaction de Good Morning Crowdfunding vous propose de découvrir l’impact du financement participatif dans le milieu de la Bande dessinée. Décryptage d’un phénomène.

Souvent décrit comme le Neuvième art, la bande dessinée est pour certain une véritable religion.  Tout comme le cinéma et la littérature, la bd est composée d’un synopsis, d’un scénario. Chaque bande dessinée propose une expérience unique  grâce à un traitement graphique recherché. Ce traitement est une sorte de signature qui permet de différencier les œuvres  les unes des autres.

En observant les ventes du secteur, on note que durant 17 ans, la production de bd n’a cessé d’augmenter (+14,7% en 2006).  C’est tout récemment, en 2013, que le nombre de publication a subitement diminué de 7%. Une première pour le neuvième art où 3892 nouveaux albums ont tout même été réalisés.

Autre chiffre important, on remarque que la BD franco-belge tient le coup face au manga japonais avec 40% du marché. Enfin, on retrouve les Etats-Unis avec 10% du marché et ce notamment grâce au succès de la série Walking Dead, tirée d’un comics book.

Plusieurs hypothèses existent quant à la baisse de production du secteur. Beaucoup critiquent la transformation de cet art, autrefois populaire, en loisir de luxe. Cette critique a probablement été entendue puisque certaines éditions se sont lancées dans le crowdfunding. Une alternative qui pourrait bien réconcilier les amateurs du genre avec leur papier glacé préféré.

Les campagnes innovantes

Les nouveaux supports à disposition des auteurs et des lecteurs permettent une plus grande liberté et une expérience augmentée de la lecture de bande dessinée. Tablettes et Smartphones ouvrent notamment la voie à la bande dessinée interactive et aux versions numériques augmentées.

Nous commencerons notre tour des nouveautés BD/Crowdfunding par une campagne récente hébergé par MyMajorCompany, une référence dans le domaine du financement participatif. Baptisée Oxia, l’œuvre du jeune dessinateur du Havre, Wilson Pinson fait sensation. Elle permet en effet de sortir du cadre traditionnel de la BD pour offrir une expérience inédite au lecteur. Ce dernier influence lui-même l’histoire d’Oxia : visite de lieux annexes, interaction pendant les combats, c’est tout un programme qui vous attend. Toujours en financement, ce projet s’approche d’un film sorti il y a peu, dans lequel le public choisissait lui même l’évolution de l’histoire. Beaucoup plus personnelle, cette BD sera bien entendu disponible en version papier.

Deuxième campagne innovante, celle des éditions Brume avec la série « Shinobi Irié » signée Leen. Avec à son compte 64 planches pour le premier tome, cette BD devrait tout d’abord voir le jour en version papier. À l’issue de la campagne et selon son degré de réussite, une version numérique augmentée pourrait bien voir le jour ! Appelée « Version Dynamique », elle proposerait une lecture case par case plus immersive, poussant même le vice avec l’ajout de bandes originales et de bruitages, augmentant ainsi la surprise.

Affaire à suivre pour ces projets innovants supportés par le financement participatif.
Reste à savoir si le public suivra cette tendance ou si, au contraire, ces BD se développeront comme un genre à part, plus proche du cinéma et des jeux vidéo par ces aspects narratifs et interactifs.

L’exemple de Sandawe

Intéressons-nous maintenant aux bandes dessinées traditionnelles avec le site Sandawe.com, une plateforme de crowdfunding où « l’éditeur, c’est vous ».

Première maison d’édition de bande dessinée basée sur le financement participatif dont le but est de financer et de faire la promotion des auteurs par des « édinautes » (mélange d’internaute et d’éditeur).

Co-fondée en 2010 par Patrick Pinchart, ex-éditeur aux Editions Dupuis, fondateur du site actubd.com et deux fois rédacteur en chef de Spirou  (il y a pire comme CV), cette plateforme spécialisée en bandes dessinées propose deux types de financement :

Projets Sandawe et Projet libres.

La différence majeure entre ses deux types de projets provient de l’auteur et de la qualité de la BD.

D’un coté, les Projet Sandawe sont présélectionnés et seul les projets de niveau professionnel sont retenus. Les édinautes reçoivent selon leur contribution un exemplaire de la BD ainsi qu’une participation aux bénéfices.

Vous l’aurez compris, les « Projets Libres »  font l’objet d’une sélection moins rude. Seuls les projets crédibles sont choisis et les auteurs du projet établissent une « grille de compensation » à l’attention des contributeurs. Vous pourrez facilement obtenir des dessins inédits de votre auteurs préféré et ce plus facilement qu’en faisant la queue pendant 3h lors d’un salon.

Qu’il s’agisse d’un projet Sandawe ou Libre, l’investissement de départ est de 10€ minium. Libre à vous de donner plus selon vos moyens, comme sur n’importe qu’elle plateforme de crowdfunding.

Point fort de cette plateforme, autre que ses fondateurs : ses équipes et distributeurs de qualité. Sandawe travaille en effet avec Hachette, LaDiff, Lesaffre et d’autres grands pontes de la distribution en France et en Belgique. Depuis 2012, la plateforme a dépassé les 500 000€ levés et son catalogue de BD est maintenant ouvert à l’érotisme et aux grands noms de la bande dessinée comme Renaud (Jessica Blandy, Venus…) ou encore Gihef (Skipper, Liverfool, Enchaînés…)

Vrai avenir de la bande dessinée ou simple tendance du marché (le collaboratif c’est sympa), on retiendra que le milieu de la bande dessinée est toujours en mouvement et sait se renouveler que ce soit à l’aide de nouveaux supports technologiques ou de nouveaux moyens de financement.

Le coup de cœur de la rédaction

La bande dessinée Oxia! L’histoire prend place avant la fin du monde.

L’histoire d’OXIA se situe quelques jours avant la fin du monde tel que nous l’avons connu, à l’heure où les conflits religieux, politiques et économiques font rage. Jena Lee, commandant du vaisseau scientifique M.S.G Vitae et son équipage, se retrouvent assignés d’une mission capitale dans la survie de l’humanité.

 

OXIA

Sources :

 

http://www.huffingtonpost.fr/jeansamuel-kriegk/bilan-vente-bandes-dessinees_b_4573985.html

http://www.76actu.fr/au-havre-pour-achever-sa-bd-interactive-il-mise-sur-le-financement-participatif_68781/

http://www.mymajorcompany.com/projects/oxia-bande-dessinee

http://www.misteremma.com/bd-le-crowdfunding-de-sandawe-se-porte-bien/

http://www.sandawe.com/fr/a-propos

http://www.sandawe.com/fr/comment-ca-marche

http://www.idboox.com/infos-ebooks/une-belle-operation-de-crowdfunding-pour-une-bd/

http://www.sambabd.be/tag/crowdfunding

 

Partager

À propos de l’auteur

“En Master 2 à l’école Sup de Pub à Paris, je suis curieux et m’intéresse à tout. L’univers du Crowdfunding est fascinant et son actuelle phase de développement en fait un domaine où il fait bon travailler. Véritable accro à internet, je suis toujours à la recherche de nouvelles façons de communiquer, créer et interagir.”

Un commentaire

Répondre