[POLÉMIQUE] Un porteur de projet victime des pratiques douteuses de Paypal

0

paypal

 

Les plateformes de crowdfunding n’ont pas le droit de manipuler l’argent des contributeurs. La somme collectée est donc stockée sur le compte PayPal (ou autre solution de paiement selon la plateforme) du porteur de projet et, une fois la campagne bouclée et l’objectif atteint, le compte est débloqué et la somme est reversée au porteur de projet. Cependant, pendant tout le temps que dure la campagne, la somme collectée n’est pas dormante et génère des intérêts qui permettent de rémunérer la solution de paiement.

Malheureusement, ce système, qui semble pourtant bien rôdé, se grippe parfois. Ce fût le cas pour la campagne HackRF Blue sur la plateforme de crowdfunding Indiegogo qui avait collecté plus de 81 000 $, soit 2 532 % de son objectif. En effet, le porteur du projet devait fournir une pièce d’identité et un justificatif de domicile a PayPal pour débloquer son compte grâce à un fax ou un bouton « Upload », qui n’existe pas… Après de nombreux mails, et une procédure de trois semaines pendant laquelle, la production n’a pu être lancée et où Paypal engrangeait des intérêts sur la somme collectée, le compte a finalement été débloqué. Lorsque l’on décide de lancer une campagne de crowdfunding, il est indispensable de faire ce genre de démarche avant la fin !

Cette histoire n’est pas la seule, de nombreux abus de PayPal ont été constatés et un site a même été lancé pour les référencer et engager des poursuites : LetsKillPayPal.

Partager

À propos de l’auteur

Après une licence d’économie à la Sorbonne j’ai décidé de me lancer dans le journalisme. Passionné par les nouvelles technologies et après une première expérience dans un journal national, j’ai vu dans le financement participatif un moyen de concrétiser n’importe quelle bonne idée, même la plus farfelue et l’occasion de populariser l’innovation.

Répondre