[LITTERATURE] Un roman écrit grâce au crowdsourcing

0

Anonymous-Edouard Brasey

A l’instar du financement participatif, le crowdsourcing fait appel à la foule, mais pas pour récolter des fonds. Cet appel cherche à recueillir des informations ou des avis. Il est depuis longtemps utilisé par les créateurs de jeux vidéos qui proposent à un nombre restreint de joueurs de tester une version bêta du jeu, de donner leurs avis et de proposer d’éventuelles améliorations.

Le même système a été utilisé pour la rédaction de « Souviens-toi du 5 Novembre« , premier tome de la série de cinq, « Anonymous« . Mais qu’est-ce qui vous attend ? Un thriller, une enquête, des complots… Le roman s’immisce dans le monde mystérieux du réseaux de hackers dont l’anonymat est devenu célèbre : les Anonymous.

Un groupe restreint de ce qu’on appelle des beta-readers, « les anons », ont ainsi pu participer à la rédaction du livre. Ils ont eu accès en premier au manuscrit et ont posté leurs commentaires, que ce soit pour la correction d’une simple faute d’orthographe, ou même pour le sens que prend l’histoire.

Partager

À propos de l’auteur

Après une licence d’économie à la Sorbonne j’ai décidé de me lancer dans le journalisme. Passionné par les nouvelles technologies et après une première expérience dans un journal national, j’ai vu dans le financement participatif un moyen de concrétiser n’importe quelle bonne idée, même la plus farfelue et l’occasion de populariser l’innovation.

Répondre