Le crowdfunding sera-t-il éphémère ?

1

Financement Participatif éphémère ?

 

Le crowdfunding en capital : une véritable source complémentaire de financement pour les entrepreneurs

Le propre d’un effet de mode réside inexorablement dans sa très faible espérance de vie, très vite happé par les aléas et les règles d’une nouvelle mode. Mais les innovations du monde de la finance sont très loin de s’apparenter à une collection automne-hiver d’un grand couturier. Ce monde-là beaucoup plus rigide, régit par des règles plus complexes avec des conséquences plus graves en cas d’échecs, ne laisse que guère peu de place aux innovations éphémères et fantaisistes.

À ses balbutiements, lorsqu’il était encore à son état embryonnaire, le crowdfunding était principalement destiné au monde associatif, humanitaire et artistique. Si la finance d’entreprise s’est attaquée à ce phénomène c’est bien parce que les acteurs traditionnels du financement ne remplissaient que partiellement leurs rôles. Les règles prudentielles suite à la crise financière de 2008 ont renforcé leurs frilosités à financer de jeunes sociétés. De fait, le crowdfunding en capital s’est durablement inséré dans la culture financière et est devenu en quelques années une véritable source complémentaire de financement pour les entrepreneurs.

La démocratisation de l’equity-crowdfunding

Aujourd’hui l’engouement pour le crowdfunding n’est plus discutable. N’importe quel porteur de projet en quête de financement peut se tourner aussi bien vers des acteurs traditionnels que vers des plateformes de crowdfunding. Avec une certaine appétence pour ces dernières, notamment pour les projets B2C, vu l’effet de levier que représente une levée de fond par ce biais qui permet la mobilisation d’une communauté. Détail non-négligeable dans ce monde de l’hyper-connectivité où le savoir-faire est tout aussi important que le faire-savoir.

L’equity-crowdfunding est de fait plus adapté à cette typologie d’entrepreneurs, touchés de plein fouet par le désert de l’amorçage. Les chiffres à ce propos sont assez probants. En 2013, selon CompinnoV, 330 966 personnes ont donné sur une plateforme de crowdfunding, dans le but de financer 11 330 projets. 48 millions d’euros auraient été versés sous forme de prêt, 20 millions sous forme de don et 10 millions en échange de parts au capital.

Le crowdfunding a permis aussi de démocratiser l’investissement à l’endroit des particuliers. Bien que les échanges soient principalement virtuels, il n’empêche que le crowdfunding a particulièrement séduit. Et ce grâce à son modèle de sélection des sociétés à financer.  L’investisseur n’est non plus « spectateur » de son investissement mais bien « acteur » en ceci qu’il choisit lui-même le projet dans lequel il veut investir eu égard de ses sensibilités, de ses goûts. C’est là une tendance dont pourront être difficilement privés les investisseurs, sensibles à ces questions et soucieux d’être au cœur de la stratégie de l’entreprise.

Ainsi, prétendre que cette solution puisse être éphémère est une gageure tant elle s’inscrit dans une nouvelle dynamique, portée sur une pente ascendante très favorable et qu’elle mute désormais vers d’autres activités.

La seconde vie du crowdfunding

Il apparaît de l’analyse que l’on a fait que le crowdfunding est appelé à évoluer vers d’autres horizons. Aujourd’hui il existe des plateformes de crowdfunding pour financer des opérations immobilières. De telle sorte qu’aucun domaine de la vie, tant privée que professionnelle n’échappe à la vague du crowdfunding.

Si vous voulez financer votre album musical, vous pouvez contacter MyMajorCompany; si la mode est votre domaine de prédilection, allez faire un tour sur la plateforme Myfashionline ou IamlamodeUlule et Kisskissbankbank  vous proposeront des projets créatifs et artistiques ; en quête d’un crédit entre particuliers vous pouvez faire appel à Prêt d’Union; pour aider une coopérative dans les pays du Sud, Babyloan s’est rendue spécialiste en la matière et pour financer le développement d’une startup vous pouvez vous rendre sur la plateforme pour entrepreneurs et investisseurs Wiseed.

Ce sont donc là les nombreux visages du crowdfunding qui prouvent que le mouvement est parti pour durer. Preuve en est que les banques, prenant sans doute le contrepied d’une évolution qu’elles n’ont pas vu venir, commencent à s’y intéresser. Finalement, si l’annonce de Fleur Pellerin du 14 février 2014 se confirme, la France deviendra le pays avec la règlementation la plus attractive pour le crowdfunding en prêt et capital.

L’avenir du crowdfunding n’est pas compromis, il s’annonce sous les meilleurs auspices. C’est l’avènement d’une nouvelle ère de l’entrepreneuriat et avec lui un moyen d’interconnecter ce monde, où la générosité et l’entraide n’ont plus aucunes frontières si ce n’est celle d’un écran d’ordinateur ou de smartphone.

Partager

À propos de l’auteur

“Diplômé de Sup de Co Montpellier, après un stage dans le conseil d’entreprise à Shanghai en Chine, je suis chargé d’affaires sur la plateforme de crowdfunding Wiseed, en charge de l’animation de la communauté d’investisseurs et du développement des partenariats. Très passionné par le métier et les perspectives d’avenir que représente le financement participatif pour la création et l’innovation entrepreunariales”

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Merci pour votre article très interessant.

    Le crowdfunding existe également pour les particuliers. Je suis sur une plateforme exceptionnelle .
    Je suis sereine pour l’avenir, mais également pour celui de mon petit fils qui ne sera pas obligé d’emprunter pour faire des études. Je trouve effroyable que des jeunes financent leurs études avec des prêts, ils s’endettent avant même d’avoir commencer à travailler .

    Les banques commencent à s’y mettre !! Elle ne pourront jamais égaler ce que l’on m’a proposé , aucune plateforme d’ailleurs, car je n’ai pas de limitation en temps pour réaliser mon projet !
    Téléchargez cet e-book que nous avons crée : http://revenusrecurrents.com/formulaire-e-book/

    A bientôt

Répondre à Vitry Goldman Corine Annuler la réponse