[EXPANSION] Numa s’aide du crowdfunding pour conquérir le monde

1

Numa

Numa, pionnier du co-working en France et accélérateur de startups, s’en va au delà des frontières françaises pour se développer sur trois autres continents. Il y a une semaine, la société annonçait déjà le lancement de sa branche à Moscou, cette fois-ci elle parte à la conquête du monde tout entier.

Numa change et passe en 2015 du statut d’association au statut d’entreprise. Dans le camping Numa, il y a 76 entreprises soutenues, ayant elles-mêmes déjà levées 30 millions d’euros pour la société. Mais Numa est bien plus ambitieuse et compte faire rentrer à terme 700 startups du monde entier, avec 70% de startups françaises.

Pour financer une partie ce beau programme, qui doit lui coûter près de 10 millions d’euros, Numa a pensé au financement participatif via l’equity-crowdfunding, et tente ainsi de lever 1 million d’euros grâce à la plateforme SmartAngels. Numa souhaite par la suite réaliser une seconde levée de fonds, mais cette fois ci avec les investisseurs privés, lorsque cette première sera terminée.

Partager

À propos de l’auteur

Passionnée de journalisme depuis toujours, c’est après une licence en information et communication que mon avenir s’est confirmé : je veux écrire. Après une expérience en tant que rédactrice pour une chaîne télévisée publique française, Good Morning Crowdfunding a donc été pour moi l’opportunité de découvrir l’univers des startups, tout en continuant à être du côté de la rédaction.

Un commentaire

  1. Pingback: [TENDANCE] Les français réagissent à la crise : pensons collaboratif ! -

Répondre